Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 141
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0247
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
MONUMENTS, ETC. H1

tto-yf i^e hihrtô,c ne oTron uTô^q noTrajnpi aiaièxTt eneqpextt ne auc^hTV. cott-
cio-yp ne £en nm6.?ve\Tion ne\qooi epevTq ne Ain1n0.Tr eTd\irtù7V.i n- (fol. 148 oe)
o^ipeTinoc1 e£oTm uja. no-ypo ottoo nèvqccoTe.w. enn eTèvT2s.co a\.a\.coott AvnoTrpo
neA\. ^-oirpio èvqepne7V.eTrein2 n2s.e noTrpo eepe moeupeTinoc3 no7v.7V.eat> AvnTOAVoc
nTvecon enoopoc nnineaev ottoo ncenpexgein5 .uMoq. i\qoTre\oce\oni :x.e eepe ^-ctt-
no^oc ^coots"^- e^e\7V.HH2vcon ne oTrnoTvic nujexqn Te 2s_e oinex nceepe£topi7emG
AiAion eniMdv €TeAVAve\Tr. niexTvoTr 2s^e auc^hTv e\qi eq5b2s_i eô,qT£\a\.e neqicoT 2s_e
Aie\pe ne\iSe?v7V.o nd\nvynTioc7 q>n eT&qope nenftexTv nceTveqjioc nicenpeTôvpiocs
nevrr eAv.&o?v. Av.e\peqq>coT ottoo nTequjTeAUJTreono e&oTv. enei^n» ^ noTrpo epne-
7v.eTrem10 eepoTraoefteq £en oT^con e«&e nn e-re*. ni£i\ipeTinoc" 2s_otott AuiOTrpo
neM nn on eT£\qee\ujoTr neAv.oooTT. ne\i 2^e eT&icoeMOTr ee&e evkftex .uê\Kexpioc12 es.
OTmiu}^- neMï\exO njconi âeH ne^nx. nTvnn eaep qjAveTri a<.nioope\Ave\ eTexinexTr
epoq £en nistoi (ïï) ococ epe'3 nn e«OTfd>.k itoexnnnc nipeq^xoAu: ne.u. eTviceoc
mnporpHTHc 2*.co m.u.oc khi 2s_e epe neqccoAies. nes.ujc»yni £e\Ten q>con.

Mais le pieux Nicétas avait un fils nommé Misaël, eunuque dans le palais. 11 y
était lorsqu'on fit entrer les hérétiques vers le roi, et il entendit ce qu'ils disaient
au roi et à la reine. Le roi commanda que les hérétiques unissent le tome de
Léon à la définition du concile de Nicée; ils le firent. Il ordonna que le concile
s'assemblât à Chalcédoine, ville déserte, afin que nous fussions exilés en ce lieu.
Mais le jeune garçon Misaël vint en courant informer son père : «Que ce vieil-
lard égyptien qui a fait voir les yeux de Séléphios, le notaire, s'enfuie et ne se
montre pas parce que le roi a donné l'ordre de le tuer en secret en suite de ce
que les hérétiques lui ont dit et de ce qu'il a décidé avec eux.» Lorsque j'entendis
ces paroles au sujet d"abba Macaire, une grande tristesse remplit mon cœur, et
je me rappelai la vision que j'avais eue dans la barque, comme les saints Jean
le Baptiste et Élisée le prophète m'avaient dit : < Son corps sera près du nôtre.»

1. Cod. itoepcTiROc. — 2. Cod. &qepi\e'\e.Trm. — 3. Cod. uoepermoc. — 4. Cod. roA.A&. Une ligne
effacée à dessein a été ici corrigée par le scribe lui-même. — 5. Cod. ncenp^jin. Mot barbare
pour npa.ccein. — 6. Cod. nceepe^topi^m. — 7. Cod. ne^m-rioc. — 8. Cod. nmpuTevpioc (sic). —
9. Cod. cni2^H. — 10. Cod. epu.eAeis'm. — 11. Cod. niocpexiHOc. — 12. Cod. ,w.fvH<s.pi. — 13. Cod.
loading ...