Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 148
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0254
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
148

E. AMÉLINEAU.

^ti^uje h^ïv oôv tioc nujopn epoi ^pi^cn^ece^i1 ju.ii.&i(ût inrpi7V.7V.oc eR2s_to
mmoc 2s.e 2^iocïiopoc Tiie7V.is.^icToc o(to^) neivujupi eq^çqi2 £en eMii^ «oô.n
aihuj mmotti ôw2sloc m^q 2s_e hô^ichott q>ea e^-ep ^peiôv3 maiok. ô^2s_oc hhô,iô^

THpOTT CeOT^k (2S_e) Aine 2s^IOC5\OpOC Tôvïie oTVi ;Seu ixiu^o^- ewVAô. ^MiMlCOT €2S_eH

cett^" eT^peTetmoo-^ e2£_G>(q) ^ïiott. e^2s_oc MnMWT ev.e^u^cioc nmu(io)- (^h) ^çoc*
mtc nicTV. otcoo ïieqoiTmeirc5 2£_e .u.es.pe ïieunn\ ucok €2s_toï enevicHoir q>dwi qnioir
ne q^ep ^peiôv" m^A&c Ami;ie7v7Vo neTpoe iiçm ;\7vec:£vU2s.poc. (a^atoc mit^ioot
ivypi7VA.oc 2î.e q^ep ^peièv^ mmoh iuai^c mmotti me&o7Vj5en Tq>ir7VH hcav ïipchoc
n2^^Tri2s. qiH eTè^q^po enmoTVeAioe ïvtc Ki^eeftuc ueeropioe ujô. qxu^pHc ui&ô*p-

k^piKO» utc ^ÇHAU. (ô02£_OC HHdwIOq TlipOT uoa^oTVOtMTHC 2S_C AUiepe&UJ eHHOTT

epoï £en neTenTco&ç> q^n^qjcou Httd>.epAUOOin efeoTV ££v neTeriT^TV^iraî.. oiiime
ôwR«**.tt eneaAiHuj rtOèapeTiuocs co m&k^pioc aiavou OTrpcoAii iiottoot ^ MTOTq
ucauu eîmTV eqjq^ MAv.enrd>.Tq. (q)ccooirH eo Ai;\Kôs.pioc ss.e AviT^HTe\iepes.nô>.HTôk.u
eq>-^ «H coott^Ci Tiipo-y \tevi eîioTv Ses.24_cojv tieeep;\cït^ecoôay avmoh imdwTiKttc.10

Je sais que tu iras vers le Seigneur avant moi : embrasse mon père Cyrille en
disant : Ton fils, Dioscore le minime, se trouve au milieu d'une multitude de
lions. Dis-lui : Voici le temps où il a besoin de toi. Dis à tous nos pères saints :
Dioscore n'a rien perdu de la foi; mais je bâtirai11 maintenant sur le fondement
sur lequel vous avez bâti. Dis à mon père Athanase, le conducteur et le cocher
d'Israël : Que ton esprit se multiplie sur moi maintenant : aujourd'hui j'ai besoin
de la langue du vieillard Pierre ainsi que (de celle) d'Alexandre. Dis à mon père
Cyrille : J'ai besoin de toi, lionceau de la tribu et de la race de David, qui as
vaincu dans la guerre de l'impie Nestorios jusqu'au Sud barbare de l'Egypte.
Dis à tous mes pères les confesseurs : Ne m'oubliez pas dans vos prières, je ré-
pandrai mes larmes à vos pieds. Voici que tu as vu cette foule d'hérétiques, ô
Macaire; il n'y a personne avec moi, sinon Dieu seul. Sache, ô Macaire, qu'a-
vant que tu ailles à la rencontre de Dieu, tous ces saints iront à toi pour t'em-
brasser spirituellement. Grave ces discours dans ton cœur'- : s'ils t'interrogent

1. Cod. ^piAciiô-^ccoe. — 2. Cod. qxu- — 3- Cod. ^ep^çP1*-- —4- Cod. ixiett . . . hoc. — 5. Cod.
OTneTt. — 6. Cod. -^cp^çpi^. — y. Cod. -^cp^pi^. — 8. Cod. iioepeTiuoc. — 9. Cod. neeepeven*.-
^cc-o-e. — 10. Cod. uuatiiioc. — 1 1. La construction de Dioscore n'est autre chose que cet édifice
de la foi dont on parle souvent en style ecclésiastique. Cf. Ev. sec. Malt. VI, v. 24— 29. Luc. VI, 9. —
12. Mot-à-mot: écris ce discours sur les tablettes de ton cœur; ce qui est d'un style assez prétentieux.
loading ...