Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 154
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0260
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
E. AMÉL1NEAU.

ttwoTT ei^ ncvv^- ttcoo-y (fol. 156 qe) 2s_e ne nujHpi nnmpoqjRTH(c). ^Tcokp 2^e
mmor co îi0.1COT ne^p^niMes-H^piTHc •m.dwTd.m.oi en2s.m(i) e&o7V.3en hcojm^ nTe
e\.&£ies. .uô^Hdvpioe. '

dsiies. ïi^qjnoTr^- 2s.e ni^p^iMô.nrx.p^i)THc nTe TesimnnHci es.qTex.u.o(tt) enH
eT^qnev-y epcooir £en pes.ro^- uew nn eTes.qcoeAv.oir eefee es.&ki>. Mes.Res.pioc2 ksm
nipH^- eTes.q2s_coR Ameqes.c(on eftoTVSen OTrniujc^) MA*.eT2s_copi otfo£ Tie2s_e\q 2s.e
^■ep £o^ ec«w(î2fi.i) neM ïies.iooT eeoire\ft es.7V7v.es. ^nes.2î_oe pce ne.u. im^revAMto^oc
eeo(ir)es.k 2s_es.in2^ 2«.e oTnnes. eqcoTTT(ton) e\.piTq nftepi Sen nn eTcesSoim mmoi
oines. nT^uj2i.eA\. 2s.om nces.2s.i ne.u. nes.oc. es.eujo)ni .umoi einHOT e^HT es.noR ne.u
mcnHOTT eeneMHi eT^ni 2s_e Mneweci MniMone^cTupion nTe qm eeoire\.& uieno-y^
(m)^p^_iMô».n2s.piTnc ne oiron OTeon 2^_e neMHi eqoi n£inio2^es.i7poc.3 eTes.ni ss^e
e^oTti eni-uones.cTHpion evtt2£_i.ui nô>(n&) ujenoT^ eq-uono e.ues.ujiù. eTes.nepes.cnes.-
■^eceevi > .u.uoq es.n£e(.u)ci ne2s_es.q Mixicon eeneMHi ene neoq Tie eTes.qep ujopn"
nTes.-u.on 2s_e jw.es.pon «Tension cmot Ai(ni)£e7v7Vo (qCj (n)e2s_e qin e€>oires.îi nes.q
2s.e ResTVcoc («v)ri nes.eon ices.es.r Mneii^ oci 2s_e es.Ri evRuj7V.H7V. £en ^■eRRTv.Hcies. htc

leur écrivis pour les consoler parce qu'ils sont fils de prophètes.(> Mais je te prie,
ô mon père l'archimandrite, renseigne-moi sur la mort d'abba Macaire.

Mais Paphnuti, l'archimandrite de Tabennîsi, raconta ce qu'il avait vu à
Rakoti et ce qu'il avait entendu au sujet d'abba Macaire et de la manière dont
il acheva son combat avec une grande vaillance. Et il dit : «Je crains de parler
à mon père saint; mais je dirai moi aussi avec le psalmiste, le saint David :
Renouvelle un esprit droit dans mes entrailles afin que je puisse parler avec
mon Seigneur.» 11 m'arriva que j'allai vers le Nord, moi et les frères qui m'ac-
compagnaient. Mais lorsque nous fûmes arrivés en face du monastère d'apa
Schnoudi l'archimandrite, il y avait avec moi un frère qui était podagre; et
lorsque nous fûmes entrés dans le monastère, nous trouvâmes apa Schnoudi
grandement affligé. Lorsque nous l'eûmes embrassé, nous nous assîmes. Il s'a-
dressa au frère qui était avec moi, qui avait été le premier à nous dire : «Allons
recevoir la bénédiction du vieillard;» le vieillard lui dit (donc) : «Tu es le bien-
venu, mon fils Isaac, tu n'as pas fait de mal en venant et en priant dans l'église

I. Cod. Mft.na.pi. — 2. Cod. MA.ius.pi. — 3. Cod. nçirnOT(s.T«poc. — \. Cod. eTA.itepa.cnew3ec^e. —
5. Cod. ne-1-ô.qcp ujopn. — 6. Mot-à-mot : je leur écrivis les consolant.
loading ...