Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 159
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0265
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
MONUMENTS, ETC.

£o7V.2__. e£oTm ene\_pk_.vu eTes.ir.5oTC_eq eT2_t_co mmoc __es.q 2s.e kô.7Vcoc e\.ui neucou
ôkMOT HTeiveMTon MMOii1 iieMMi. neu 2*_e eTes.qcooTeAi epcooT H2s_e neqnoT es.qi»}uj
e&o?V. jSen omijuj^ mcmh eq2__io mmoc 2s_e cyesi ne q>^- Aui&i^eTVAo ne\nyynTioc2

q)H €Tô».qep Mô^pTTTpOC <M2S_etl q>pô.U MnetiOC IHC n^C neHCCOTHp. OTOg CTes.

niMHuj cootcm epoq eq2s_co ihim e\ir<_rb2<_-i e2s_.en tio-yepHOT e-yoïrcouj ney-iF eq>H
€Td».quj(om Mnieko. ne__5_es.q 2s_e ncooir 2__.e es.__ies.-y enigoTiT eTen^HTOTT epe otoh
OTmiuj^- MMopT MMoq neM otthiuî^- nqcoi eqnHOTT €2£_en Teqn^gfci oto£ niiie-
OTres.i ne o-yA.es.qcoi ne3 ipft't nnes.k ojpe^q ovog equjHOT ottoo_ es-yeAu 2s_e mpco-vu
€T€ nmiuj^- nqcoi e2__coq ne icoôvrtnHc ni&es.ni"icTHc oirog q>H eTeno mmhuj nqcoi
£i2s_coq nooq ne eTviceoc ninpoq>HTHC cyog neapH^- e^-yo-ycoujTq oi2s_en noirneve

iXTT'J C007T AVfp^-.

o-ypco-ui 2__e on eqcoiy^ pi2SL.eH neq2£_i2__. new. neqî'exTves.'y---. 3en «aui^- muimhuj
eTevqi ujes. Tweeii&OHT UTOTq mtimhuj ovog tiimhuj nes.-yoi cfTVes, MAVoq ne enesices.

tt€M q>Ô.I. KôkTôk OTTOIHOttOMI^ S>s_e rtTC q>^ es/yCI^ MTlICfTV.cootuj enesICHT £I2S_ett

nennes.c M.niMes.pTypoc ivqoT2s_es.i t otoo cesTOTq es.qd.uj efto?V __£.e oiresi ne q>^

deux hommes lumineux embrassant cet homme qu'on a tué, (et) disant : «Tu es
le bienvenu, ô notre frère, viens te reposer avec nous.» Lorsque son père eut
entendu cela, il s'écria d'une grande voix, disant : «11 est le seul Dieu, celui de ce
vieillard égyptien qui a été martyrisé pour le nom de notre Seigneur Jésus le
Christ notre Sauveur.» Et lorsque la multitude l'entendit parler ainsi, ils se pré-
cipitèrent les uns sur les autres voulant voir ce qui était arrivé au muet. 11 leur
dit : «J'ai vu le premier d'entre eux, il avait une grande barbe et de grands
cheveux descendant sur son cou, et l'autre était chauve et long.» Et ils surent
que l'homme aux longs cheveux était Jean le Baptiste, et que celui qui n'avait
pas de cheveux sur la tête était Elisée le prophète; et ainsi ils adorèrent leurs
ossements, ils rendirent gloire à Dieu.

Il y avait un homme rampant sur ses mains et sur ses pieds au milieu de la
foule, venu pour (implorer) la commisération de la multitude qui prenait pitié
de lui çà et là. Et par un dessein de Dieu, ils transportèrent cet infirme sur les
os du martyr : aussitôt il fut guéri et il s'écria : «Unique est le Dieu de ce saint.»

i. Cod. hcmor (sic). — 2. Cod. netMivnoc. — 3. Cod. neoTrAisq-ome ne (sic). — 4. Cod. ô.qoir->s__u,
en marge et d'une main ancienne.
loading ...