Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 163
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0269
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
MONUMENTS, ETC.

163

iuon1 AiHïtcry ïii2£.ô.?V otto£2 ïii2s.id.Kcott3 mh>i& ou ^muj^- upi ïitç noc epe ne-
q»6.i nmuj^ neMiooTT £eti iiô.iô.icoh4 neM neetiHOT ô^mkh.

(pr)7 «>.pi Ties.MeoTre tid.ioTe eTOTô.d.ft nuTVRpiRoc ottô.u hiav eTH*.couj on rico6.j
eiTe d».p^H (sic) eiTe enicRonoc eiTe Rpec&irrepoc eiTe 't^rohoc eiTe £Hncù^ô.uo-
noc ei2s.e ô^nevunocTHC eTe mcorô.;)çoc eiTe 7Vô.iroc eico-yujdai MeTd.uiô*. pa. rujo-
eiuj ttneTnoTrepHTe eTce.ud.Md.d.t RTeTtt2î_ooc 2î_e ïinoirre8 uw nô.q eftoTv HtteqHd.de
eTd.uj ô.hô.r neTïipM<>dv7V. ô.ino npekep «o&e ctcthtt e&o?V ttïi*.pd. pcoMe" him htc
ïiiiioc.10 Hid.TMnujd. MRioHô.p imiuoc" ai6.?V.ictô. imioT npd.H HTd.TTô.?Vd.q 0122-COi
2£.e nieAd^icroc H2^i12 icocRq> nujRpe .w.nMô.Rô.pioc ni2s.i. ti6.iioctco7V.oc htoittcoh

HHI6..M.. 2S.6 RÔ.TÔ. OTF2vlûpHd. HT€ HtlOTTe HTÔ.6I eRIÀlOOH6.CTHpiOH eT0TT6.ô.& peH

hotthocT HAui*.p hoht pu niuepoc hô.i HTô.irceMpeÀi HtieR?VHci6. d.p*.ne mcoh*.-
CTHpson tiTe iiiies.m eTe nujnpe hicôvô.c ne neTOTMOTTe epô.q ne 2£.e ti&Aoù.^hm

diacre Mînôu, fils de Pidjal, et de mon père le diacre Mina de la grande cellule. Que
le Seigneur leur fasse une grande miséricorde dans cette vie et la future. Amen.

Date des martyrs 673, 18 Phamenoth.

Souvenez-vous de moi, mes pères saints, ô clercs, quiconque lira ce livre, soit
archevêque, soit évèque, soit prêtre, soit diacre, soit sous-diacre, soit lecteur, soit
moine, soit laïque. Voici une repentance devant la poussière de vos pieds bénis,
afin que vous disiez : Que le Seigneur lui pardonne ses nombreux péchés, à moi
votre serviteur, le pécheur vil plus que tout homme du monde, indigne de la vie
en ce monde, et surtout du grand nom qu'on lui a donné, le minime diacre Joseph,
le fils du diacre Macaire l'apôtre de Toutôn du Fayoum. Car c'est par un don
de Dieu que je suis venu au monastère saint dans une grande affliction dans le
temps où l'on a profané les églises et les monastères du Fayoum, c'est-à-dire le
fils d'isaac que l'on nomme Palhachîm. Mais ô mes pères saints, à cause des

1. Cod. ni^i«kK0. — 2. Sigle y — 3. Cod. hi2^ia.ro. — 4. Cod. ne.ieom. — 5. Cod. ^po»0. —
6. Sigle — 7. Nouvelle écriture. Le dialecte de ce qui suit étant très curieux, je laisse l'ortho-
graphe et les abréviations du manuscrit. Ma version diffère de celle de Zof.ga, mais la faute en remonte
à Tuki qui a mal copié. — 8. Cod. hkot (sic). — 9. Le mss. est effacé en ce passage. — 10. Pour
kocaoc. — 11. Idem. — 12. Pour ix.ie.Kton.

21*
loading ...