Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 164
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0270
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
164

E. AMÉLINEAU.

ne es.7V7V.es. co nevie\Te eToires.es.& eT&e nennes-Cie ht^h^it epoir ujcone mmoh eT&e
nenn^îie eTesuj MTes. ixoc TCOTes.ei (sic) eïiiMcories.cTHpion eTÊie ncco-we*. wne^c 2s_e
eftoTvnsjHTq 2*.e avh geuv >im& oes. ïieqeponoc e7rcen0.ce gim omies.ppHcies.
OTTe MTieqoireoces.^ne eiAuvre itemcoT es.nnes. Me\.Ke\.pioc «Te mujesiiH. epe
ïi2£.oeic 2s_cok Avneqttes.e e&oTV. Av.e\7v.on Te co neues/re eTOTes,es.& tiTô. iuves.g him h^--

pOMIie Tes,I CO HdtIdtT€ g€H OTTH05' M.(SiM CTTCO1 HHO^ eAVôwTe €T&e Hes.1 HTev VjflF^H

niM nre muocwoc Ke\Te\e\Tq &o?V enMOT HTôsqRiM. ncoir ne MAveccopH Tujes.pn
nooTtioT h^oitujh cm TMeçn|r7v ttpes..une H2s^jokoc- es.7v7V.es. co neues/re eToires.es.£i
ivres, nnoTTe n*. oes. neq7V.e\.oc es.irtiocs' hmoott ei eojpes.i e2s_n TU\es.p ujesHTeqep m
«Mevgpi nMooir eT&e km eiTOc niM. eTfteu epoim €TTes.npes. nnipco^e eiroires7V.e
t€hott es.irco on co nes.ies.Te eTOires.es.2i epe esii&es. ^es.^es.pies.c co nexp^HenicKOiioc
e2s.n Te^cop3 THpec hkhaih pn nmepoc e-eooir tiTevni epes,q epe iv)çc co impes.
eojpes.i e2s.con ujes. eitiHj £e\MHtt.

péchés que nous avons faits, soyez avec nous, à cause de nos nombreux péchés,
afin que le Seigneur me permette d'aller vers le monastère recevoir le corps du
Christ.4 Il n'y a point d'autre lieu sous son trône où l'on puisse se réunir en
liberté selon son ordre, sinon (celui de) notre père Anba Macaire du désert, où
le Seigneur a accompli sa miséricorde. Et surtout, ô mes pères saints, parce que
la terre a tremblé cette année, ô mes pères, d'un grand tremblement,"' c'est pour-
quoi toute âme du monde s'est tournée vers la mort : le tremblement de terre
ayant eu lieu le vingt-cinq Mésoré à la première heure dans la 730e année de Dio-
clétien. Mais, ô mes pères saints, Dieu a eu encore pitié de son peuple, une grande
inondation est venue sur la terre jusqu'à ce qu'elle eût fait dix-huit coudées d'eau :
c'est pourquoi toute chose qui entre dans la bouche de l'homme prospère main-
tenant.0 Et encore, ô mes pères saints, l'abbé Zacharie était archevêque sur toute
la terre d'Egypte en ce temps mauvais où nous entrâmes. Le Christ étant roi sur
nous jusqu'à l'éternité. Ainsi soit-il.

FIN.

1. Le mss. est illisible en cet endroit. — 2. Pour c^ionA.HTieuioc. — 3. Pour Te^copis. — 4. Mot-
à-mot : à cause du corps du Christ, afin que j'en prenne. — 5. Mot-à-mot : est dans un grand trouble
étant grand beaucoup. — 6. Mot-à-mot : qui furent croissant. Toute cette traduction diffère sensible-
ment de celle de Zoëga. On jugera quelle est la bonne.
loading ...