Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 167
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0273
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
MONUMENTS, ETC.

7\.ds.mwpoc1 H2t.e mTi.utopicTHC2 «Te ^Men^- nc€2s.oc 2t.e q>du eftoTV. 2s_e ^q^çoo
01 cpôwOT MMoq n^n mhuj n^pHMÔL Mè^pen^- es.co epoq Avn^pe q>d>. ujojtii ti«k.r
Ain^MenpiT (2k.) eujoon Auiempi HOimemi^tteq gi2£_en nnv^oi ie ceu^ep &.eti&.i
€^ottu epou em^oTTO eiycoii &.!iuj&.mpi no7rneenô>.neq le ot&pmih £i2t,en hiiv&.o_i
cen^nesu hô^v çkok. eujcon ô>.u2s.eM nujmi noirpequjtom 1e cnrea eq^H 3eu muj-
Teivo le cend>.Hd>.i eujton cs.ï\ipi noTrenTo?V.H 3en neu 1e cen&.H&.i Hèvii le

eujwn McpH le cenfs.nes.1 tiis.u d^n dJJVTVd.. nenep q>Meiri3 h&.khh gi2s_en nnuvoi. ot-
pco.ui 2s.e gcoq eqepnopneTrem^ u&Tèk neqoTrcouj hoiit eT^woir d^quj^n mot
neqep qjMein h&.khh oi2î-eti tui&.o_i ujiv eneg. eujoyn iv.iiujôai2t.e.u ujmi noirpooMi
eq&eu o-y<>02î-<>e2SL le cene>aifs.i k^ji eujoon 2s^e oh ôkïiujôaïujcoïti HOTrpwMi H2£_copi
htc neKp&.n ep cooit eefte Tej\M6T22_copi (fol. 213 e) aih ottoïi uj2s.om ttTe tcrmgt-
2£.oopi hôw^m€k efto*A.£ett niHOÀe>«.cic mmoh. eujcon 2^.e on ô^ueMi eoirre^ttH htck-
ep gio& £e« ott AveTTe^niTiic5 ottoc> HTe neRpèai ep ccoit tiô.i neoTr^i h&.ujH&p-

de quiconque a existé avant toi; car tu n'auras point de félicitations au lieu de
toutes ces choses. Les punisseurs de l'Amenti ne traiteront pas ta pauvre âme
avec indulgence de manière à dire : «Laissez celui-là, car il a abandonné derrière
lui une foule de richesses : traitons-le bien.» (Non,) cela ne t'arrivera pas, ô mon
bien-aimé. Si tu n'as pas fait de bien sur la terre, on sera sans pitié pour toi à
l'excès : si tu as pratiqué le bien ou la charité sur la terre, on aura aussi pitié
de toi; si tu as vêtu quelqu'un qui était nu, on aura aussi pitié de toi; si tu as fait
une offrande à la maison de Dieu, on aura aussi pitié de toi; si tu as visité un ma-
lade ou un prisonnier, on aura pitié de toi; si tu as accompli en cela les comman-
dements, on aura pitié de toi; sinon, on n'aura pas pitié de toi, mais ton souvenir
cessera sur la terre. Un homme qui a forniqué selon le désir mauvais de son
cœur, s'il meurt, son souvenir cessera sur la terre à jamais. Si tu as visité un
homme qui était dans la désolation, on aura pitié de toi. Si tu as été un homme
courageux, et que ton nom soit célèbre à cause de ton courage, est-il pos-
sible que ton courage t'enlève aux châtiments? Non. Et si tu sais un art, si tu

1. Cod. i\t&Aen(opoc. — 2. Cod. ^HMupicTHC. — 3. Cod. ne«.ep(p.m.ei. — 4. La queue du p a été
effacée, si bien qu'il ne reste plus que o. — 5. Cod. m6tth;)(mihthc.
loading ...