Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 172
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0278
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
172

E. AMÉLINEAU.

Hjs.iiOM.ie>. HiÉien. ^-cpes^m eeovisÊi 25.00 mavoc 2s_e M.nepâcoTe&. covreM epoi w ne»-

UJHpj HTisCjs2£-i H€A\CùTeH MH epeTCH2i.tO MMOC 2S.C H&COTe£l (fol. 2 16 lêT) MRICCOMj».

M.Mô.Tre>.Tq ne m&(OTe& mmoh js7V.7V.is ottoh otavhuj hs! H3oyre£i mm^it. o-yptoMi
eqeoireT coto eâoirn eqoTiouj eep pisMjso &en n£02s_£e2SL hhicjhki eq2s_oirujT
e&o?\.3e* toh hot£&odh mh OTr&cùTeÊi ne qje*i. q>coT eftoTV. £is njsigto& q>jsi co His-
ujHpi MMenpiT Avnepe^iq. otoo^1 ne2£_isq oh 2i.e q>H e^Mouji nces otmhci 3€h
otcmct^oto qne».Tè«.ho. eq2s_<jù2 mmoc oh H2*.e nisinpoq>HTHc hottoot 2s_e ni2^s-
Rdwioc3 uje>.qHe>.i ou*o£ ujejq^ oto^ neqcnepMes Heoyconi 3e* hicmot. neAm eq-
2slco+ mmoc H2s.e ie^eiuHTV. umpoq>HTHc 2s_e ou\m.hci ho^otto MneqS'iTOTr H2te hoc
eqccoTeM5 H2te noc entouj e&o?V. hhh ctotsI mmcoott h2s_ohc HisTis o?V.i hcmot.
q>H eTepnopHeiresH6 H€M tco^imi MqïH eTjieweoircoq eqoi •uqjpH^- jw.q>H eT^toTefe
MMoq q>H €t(5l mhci HTOTq Mq>H eT^jseoirtoq eq3ayre&7 MMoq. cis£oo thhot
e£io7V.^e>. h&.kT'i h3oot€Êi m- (i&)8 HjsipH^ ^co Mq>He»i M.qV^ 5en ïieTen^HT eioirn
eneTeHepHOT £me* HTe q>^- Hisi hcotch. to q>pcoMi ne&iHH eTisK^ <wot hott gi2s.eH
HiuevO^i oe«.pe* e^u^isMio HOTepq>ei enHi Mq>^- âts. Hcoy^ hhckko&i mh e*KeisMio

Écriture dit : «Ne tue pas.» Écoutez-moi, ô mes enfants, que je vous parle.
N'avez-vous pas dit : «Tuer le corps seul est tuer»? mais il y a une foule d'autres
assassinats. Un homme qui ramasse de la farine désirant devenir riche dans la
tribulation du pauvre, épiant l'arrivée d'une famine,5 n'est-ce pas tuer cela?
Fuyez cette action, ô mes enfants bien-aimés, ne la faites pas. Elle dit aussi :
«Celui qui marche dans l'usure, périra.» Il dit aussi ce prophète unique : «Le
juste a pitié et il prête : sa race demeurera dans la bénédiction.» Le prophète
Ézéchiel dit aussi : «Une usure excessive, le Seigneur ne l'admet pas, le Seigneur
n'entend aucunement celui qui la perçoit de vive force.» Celui qui fornique
avec la femme de son prochain est comme celui qui le tue : celui qui prend
usure de son prochain, le tue. Éloignez-vous de pareils homicides, mettez la pitié
de Dieu dans votre cœur les uns envers les autres, afin que Dieu ait pitié de
vous. O pauvre homme, qu'as-tu fait d'utile sur terre? As-tu bâti un temple pour
la maison de Dieu comme rachat de tes péchés? as-tu fait un livre pour la mai-

i. Cod. ^^~) (sic). — 2. Cod. qsccù ja.j«.oc. — 3. Cod. m^w.e.oc. —4- Cod. q^cca aaoc. — 5. Cod.
qctoTEA».. — 6. Cod. eTepuopneTin. — 7. Cod. qâtoTefi. — 8. La pagination répète 1 ici. — g. Mot-
à-mot : attendant dans le chemin d'une famine.
loading ...