Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 173
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0279
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
MONUMENTS, ETC.

I?3

uot2s.com enm Mq>^ gm«\ UTe q>H eeoTdw& eT^uc^^i Mneqep cpMeTi nreqTi omot
eojpui e2s_con nd.gpen q>^- eepeqndki n«s.u. eujcon Men ^uipi Mq>*.i 1e noc n«\-
ujcon HTeuvy-y^H epoq eneqMes. umtou. eujcon TeTenoTcouj eeMi 2s_e OTAv.eeAv.Hi
ne T11C0.2s.1 otoo mmo» ô^doiu ecoi nniuj^- e»ô. n12s.coM ncouj epe mpcoMi nô.-
THjq e^oirn enm Mqj^- 1e ccotcm epoi htô.2s_co epcoTen Mnes.imuj'^ nueq>«\?ViMon1
nujoirep ujq>Hpi MMoq &.hok neTeuicoT k-ypi7V?V.oc.

ôvcujconi 2s.e 3eu nicHOT ea». no-ypo eeo2^ocioc OTeopn nccoi mior sve «mot-

(fol. 2I7IC) COpn UC«\ TlinpoqJHTKC eeOTTddîl è>.TIÔ>. UjeUOTT^ Tlies.p^lIM^H2^piTHC

hcm nenicoT e».2i£i«\ fenvrcop niôkpxi-Uôkna-PITHC MTe Tèv&enunci otoo UtMpH^-
fvuocoTV e»pe«epK^ee2s.pem Mni6.ce£mc uecropioc otoo n&pe <>es.h ueMuuj ue-
nicuonoc «Te XHMI H€Mô».h ne- a^KOii 2s.e hcm &.ndk ujenoTT^ hcav. e^ÊiCies. ftiHTcop
niôvPXIAVdkn2^PITHC nT€ Tôk&ennHci eno ht^TVhottt eoT2s_oi uotcot ne hcm ueu-
epHOTT eepeuocoTv eucoucT0.UTiuoTno7V.ic2 otoo ncco2s_n nuienicuonoc £s.tô.?V.hi
ocoot eoT2s_oi neM noTepHOT otoo Sen n2s.mepeuep 2s_miop MnmeTVevcoc UTe
q>joM dk.n&.MOHi e£0Ttt euconcT0.UTjnoTrnoTV.1c.3 e^eunue^ ^ niujmi ocoTV. e£0TU

son de Dieu afin que le saint dont tu as écrit (la vie) pour (perpétuer) son sou-
venir, intercède5 pour toi près de Dieu qui prendra pitié de toi? Si tu as fait cela,
le Seigneur recevra ton âme dans le lieu de son repos. Si vous voulez savoir si
ce discours est vrai et s'il n'y a point charité plus grande que celle d'un livre
qu'aurait donné un homme pour lire dans la maison de Dieu, écoutez-moi et
moi, votre père Cyrille, je vous dirai un grand prodige digne d'être admiré.

Il arriva dans le temps que le roi Théodose m'envoya chercher, que je mandai
le prophète saint apa Schnoudi, l'archimandrite, et apa Victor, l'archimandrite de
Tabennîsi. Et ainsi nous allâmes pour renverser de son siège l'impie Nestorios;
et il y avait une foule d'autres évêques d'Egypte avec nous. Moi, et apa Schnoudi
et apa Victor, l'archimandrite de Tabennîsi, nous étions montés sur une seule
barque, les uns avec les autres, pour aller à Constantinople. Les autres évêques
montèrent aussi sur une barque, les uns avec les autres; et lorsque nous eûmes
traversé les eaux de la mer, nous abordâmes à Constantinople. Sur le champ

I. Cod. nRc^>«.Aeoit. — 2. Cod. eRcocTC.nTinoTnoA.ic. — 3. Cod. en&jCT*.nTmo7rnoAic. — 4. Cod.
t^ô-nma.. — 5. Mot - à - mot : afin que le saint que tu as écrit pour son souvenir prenne des grâces
pour toi près de Dieu.
loading ...