Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 178
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0284
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
178

E. AMÉLINEAU.

es.non çhoh dwn^eMci Sen nTonoc Mnies.iMOc eeo2s.topoc en2s.0TiuT efroTV&es.
TgH Mnujjni Mncnrpo eTeqnevoirevOces.cnti mmocj nes.n es.non hcm menicRonoc. es.c-
ujcom 2s.e m?nene& 1e negoo-y es. cicmmoc mcioirp q>n eTes.qujcon Avn12s.coM nTe
nnk nes.nocTo7V.oc es.qnnoT esqujconi 3en nequjcom mmott es.qi e^crn enTonoc
MmesiMoc €>eo2soopoc es.qnnoTq n^KTq. ottoo nes.qq^£o eqV^- ne neM nsevoioc eeo-
2s^copoc 2s_e nTeqep mtiM H€Mes.q 5en neq2s.iHepes.nevnTes.tt epoq. cicmmoc 2s.e
nicio-yp es.qoTcopn nccoi ne2s.es.q nm 2s_e nesicoT es.pi ^uivTiH HTem uje^poi rtcr-
2t€M ne\.ujmi 2s.e ^ujcom Mqiooir. esnon 2s.e esiTionT e\iuje hhi ujes.poq neM qm
eeo"yes.& esnes ujettoir^ (r) hïm exnes. &iRTiop. 6Tes.n2s.eM nequjmi es.ngeMci ne-
2$.es.q ne\.n 2s_e es.pi nesMem co nes.io^- eeoires.& eepe noc q>^- ep o-ynes.i neM Tesres-
Aesincopoc ' Mtyv^H. 3en ne\2s.mepestte\ttTesn epoq. es.non 2s_e es.»^ noM^- nes.q en-
2s.co2 mmoc 2s.e oimjes.nes. geHq ïie qnes.^ nes.R MTieR&e^e. ne2s.es.q nés.» 2s_e
nesio^- eoo?re\£î uj'AhTv e£pni e2s_ioi nTe noc Tes.Moi eoTTô~topn e&oTV. ee&e noT2s.es.i
nTes.Tes.?v.es.jncopoc3 Mqnr^H hcm ee&e notouj Mq>n eTenTHi 2s.e emesTHiq e-Soirn
eesuj neRRAnciev. esHOR 2s_e ne2s_HJ nes.q 2s.e nes.ujHpj tco&£ Mqm eôoires.& MMes.p-

Et pour nous, nous demeurâmes dans le monastère du saint Théodore, atten-
dant les instructions4 du roi, comme il nous l'avait ordonné, nous avec les évêques.
Quinze jours après il arriva que Sisinnios l'eunuque, celui qui avait acheté le
livre des douze apôtres, se coucha; il fut malade de sa maladie mortelle, il vint
vers le monastère du saint Théodore, il se coucha là : il priait Dieu et le saint
Théodore de prendre pitié de lui lorsqu'il paraîtrait en sa présence. Et Sisinnios
l'eunuque m'envoya chercher, il me dit : «Mon père, fais-moi la charité devenir
vers moi me visiter, car je suis malade aujourd'hui.» Mais moi, je me levai, je
m'acheminai vers lui avec le saint apa Schnoudi, avec l'apa Victor. Lorsque
nous eûmes trouvé sa présence, nous nous assîmes; il nous dit : «Souvenez-
vous de moi, ô mes pères saints, afin que le Seigneur ait pitié de ma pauvre
âme lorsque je paraîtrai devant lui.» — Et nous, nous l'encourageâmes, lui disant :
«Dieu est miséricordieux, il te donnera ton salaire.» — Il nous dit : «Mes pères
saints, priez pour moi afin que le Seigneur m'instruise dans une vision au sujet du
salut de mon âme et de la disposition de mes biens, pour savoir à quelle église

1. Cod. t&.'A.eiKopoc. ■—
dant la nouvelle du roi.

2. Cod. nû.q n-xuxs mmoc. — 3. Cod. t^Aenoipoc. — 4. Mot-à-mot : atten-
loading ...