Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 186
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0292
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
186

E. AMÉLINEAU.

Tt2s.mepenco7ren TeqcMK exgoTVîx. es.HTC0OTrnoTr es.n:x.OTrHjT enujcoi e-rcpe ces.nujcoi
mmo« es.Hn0.-5- eoTrcne».q>oc nSlmi eqTes.7V.HOTT epoq £en othiuj^ hcoot epe OTnpo-
cKHcpiv7V.es.ion1 &es. neqS'nes.Tg eqemvoT egpHi e2s_coq. es.noH 2v_e es.nROo7V2s_ nnenes.-
qjHOTi He*q entouj eftoTV. en2tco mmoc 2s_e cmot epon neniayr eeoTes.& mesp^j-

Mes.H2s_piTHC OTOO HIHpO^pHTHC e«OTes.& £€h OTMe^MHI. OTOO es.HKHH es.h €h-

2S-OTTUJT2 nctoq eqMonji epnc £en nie\Hp ujesTe Hen&es.7V hhh enek.Tr3 epoq. oto£
nevipH^- evHujtoHi en^- ioot Mqv^ qm eTipi nnevi niuj^- HUjqmpi 3en hh eeoTes.&
HTes.q 3en chot hi&ch eTeqHesOTtouj.

€Tô>.i2s.e nexi THpoT eTeTenex.ues.hh co ni7V.es.oc mmm XPc 07ro° niujHpi HTe ^He\-
ôoTvihh neHH?VHcies. e^&e hh eTujcon hhï2s_(om ncouj ct^- mmcoot e30TH enm Mq>^-
nev.n otkot2s_i ne Kes.n othiuj^- ne othjc nep q>MCTi ujes. eneo ne enes.TRHH £en
hhi Mq>q\ ^2£.co 2v_e mmoc hootch oj ni7V.es.oc MMea X.PC 2S-€ P10-^1 nifren eujes.qujoon

HOT2i.COM HCOUJ HTeqTHiq C30TH €hhi Mqv^ IC2S.ch nmes.t CTOTTHêvCOUJ h^HTq

3en ^■eRuTVHcies. eujcoH mpooMi eTeMMes.Tr oii^ Sen ^othot Hjes.Tc£es.i Mneqpes.n
en2s.e0M mhcoh£ nce^ ne\q HTeqnpocqiopes. ht: hjuo& hcoh £en otcmot. eujcon

Mais nous, en connaissant sa douce voix, nous nous levâmes, nous regardâmes
en haut dans le ciel au-dessus de nous; nous vîmes un nuage en forme de barque4
sur lequel il était monté dans une grande gloire; il y avait sous son coude un
coussin sur lequel il reposait. Nous tournâmes nos têtes vers lui, nous écriant et
disant : «Bénis-nous, notre père l'archimandrite, le prophète saint en vérité»; et
nous ne cessâmes de le regarder marchant vers le Sud, jusqu'à ce que nos yeux
eussent cessé de le voir, et ainsi nous rendîmes gloire à Dieu qui opère ces grands
prodiges par ses saints en tout temps qu'il veut.

J'ai dit toutes ces choses par amour pour vous, ô peuple aimant le Christ,
enfants de la catholique Église, au sujet de ceux qui achètent des livres et les
donnent à l'Église de Dieu; que ce soit un grand ou un petit volume, il restera
éternellement ne cessant pas (d'être) dans la maison de Dieu. Mais je vous dis,
ô peuple aimant le Christ, que tout homme qui achètera un livre pour le donner
à la maison de Dieu, depuis l'heure où l'on en fera lecture dans l'église, si cet
homme-là vit, aussitôt son nom est écrit dans le livre de vie afin qu'on lui rende

i. Cod. OTrnpocRer^xvAeOH.. — 2. Cod. h/jcou-ujt. — 3. Cod. etm*.T. — 4. Mot-à-mot : une barque
de nuage.
loading ...