Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 187
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0293
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
MONUMENTS, ETC.

187

2^e on iiipcoAU €Tis.qujon ni2S-C0M d>.qi e&oTvjSen ccomôv eujcon evqipi hotrott^i
nnofti otto£ es.-ycî'iTq enmoAevcic ic2*.en nines.Tr eTO"5*ne\touj mïis2î_(jom 3en ^•euuTV.h-
cies cene\enq enujioi 3en àMen1! (7V&) 3en muo7V.is.cic CTequjon h^ktott' cenesnes.j
uesq £en ^-omio-y. ^£0 epcoren co nesujHpi MMenpiT nwVesOc -rnpq mmm XPe
01 OTeon niptOAU neM nigicvu rti3e?V.?V.oi neM nies.7V.coo7ri .u.es.penqi pwoTUj THpoT
3ev Te\inpocq>opes 2s.eiiis.c enne\22.i.vu2 novndki McpnôwTT nq^oTrno-y nes.nd>.i7H.H eonev-
Tes.gon. Av.es.pe nioire\.i nioTrea qi q>pcooiruj n-reuniui^ hôsUôoih uev-res. Teq2s_0m 2£_e
q>es.i ne mep q>Av.em nes.TKHn ujes. eneç> otfoç> on Aies.peHMenpe nenepno-y 3en otoht
nevn^poq oirog nTenujTVHTv. ^en o7rMeTes.^w.oimn oiro<> nTenexpep eniçui eeoTres.fe
.Sen 2s_mevpe<> niften nTe njTOirfto nTto&o otfoci nuj7V.H7V. £en oirMeTeve.u.oirnK
eoj>Hi o^. q>*^ eTesq-uoir £es.pon 2s_e^es.c eqeujenonT 5es.pon 3en qmes/y nTenes-
itisuuH HTeqep OTrnes.1 neM nenTe\7Ve\mcopoc3 mv^'tt^h. nevTvm ^£0 eporren eo
nesujnpi m.w.enpiT Av.es.pe pooAu ni&en ep peipnnK1 neAv. noTepnoTr (fol. 227 Tvû)
MnenepoTrennoT npe\nes.po-yoi epe oirespiui OTTeoq ne.vv. OTesi e«fte 2s_e Amine^-y
eoTVi npoo£i eqpcoo'y eujespe nipcoAu èsiq ottoc) ctc qY^- 2£_ionT epoq 5en q^oTFno'y

son offrande sept fois multipliée en bénédiction. Mais si l'homme qui a acheté
le livre est sorti du corps, s'il a fait quelque petit péché et si on l'a pris vers les
tourments, depuis l'heure où l'on aura lu le livre dans l'église on le mènera en
haut de l'Amenti hors des châtiments qu'il y aura reçus; on lui fera miséricorde
sur le champ. Je vous prie, ô mes fils bien-aimés, peuple entier qui aimes le Christ,
ensemble hommes et femmes, vieillards et enfants, prenez tous soin de cette
offrande afin que nous trouvions miséricorde au moment et à l'heure de la néces-
sité qui nous (sur)prendra. Que chacun ait soin de (faire) cette grande charité selon
sa force, car c'est un souvenir éternel; et aussi aimez-vous les uns les autres d'un
cœur sans ruse, priez sans cesse et gardez le jeune saint dans toute observance de
pureté, de purification, de prière incessante aux pieds du Dieu qui est mort pour
nous, afin qu'il nous soit miséricordieux à l'heure de notre nécessité, afin qu'il ait
pitié de nos pauvres âmes. De plus je vous (en) prie, ô mes fils bien-aimés, que
tout homme fasse la paix l'un avec l'autre, ne laissant (personne) se coucher au
soir (sur) une querelle avec un autre, car je n'ai jamais vu une œuvre mauvaise
faite par un homme (pour laquelle) Dieu se soit irrité autant contre lui à l'heure

1. Cod. miSiiTOTS'. — 2. Cod. tuiis.fx.iAU. — 3. Cod. iteitT*.A.enwpoc. — 4. Cod. ep oipmm.

24*
loading ...