Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 189
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0295
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
MONUMENTS, ETC.

ic2s_eti eTes.q^ Minttiv oto£ &en ïi2s.inepoTTTè>.AVio n^reudi £eu ^-othot dwq^topn
Ameqpo e&oTV. es.qcco&i 3eH otcio&i avtimô^tikon eqjw.ep homot Hi&en otoo ne:x.dwq
2s_e ^ujen o_jw.ot «totr ti^oc ihc ti^c 2s_e ôwRCoTVi MKes.muj'^ (fol. 228 "Kë.) ne.u.k^£
eftoTV ro_ht McpooT. ot$"og is. Hmiuj^- me ïiiR?V.Rpoc Cdw2s_i iteMi^q eT^co jaavoc
2s_e oit ne eT^qujtom mmou os nenoc ïiicùt eeoirdwft. dwqep ovoo ne2£_^q ucooir 2£.e
çmniie ic tiiôomoc ioo^hrhc Tu^pircocTOMOc1 neM niôvcioc emq>dauoc meni-
crohoc tiTe RTmpoc a^iri ejSoirn ujd^poi âen Tdac-ynoir ev&Mcmi HT2s_i2*. nnoire-
pHOTT is.Tepa.cna^ece&i2 mmoi âe« otto^o eqAveo npes.uji oTop ne2s_oiOT rhi 2te
ToeipHtiH1 h&r 00 nenicoT dwft&es. ^eotpiTVoct ^co eipm Mix^icooMis. nevc^enHc
q>&.i ht€iu ujes.pon 5en oiroeipHHH5 HTeROTrnoq maior neMôvrt £en ma^e^on
HTe «MeTOTrpo nmqjHOTi. oirop_ es.quoTq epoi ii2s_e hiôomoc iioèamHc ne2s_ô.q
uni 2£.e nôwcon eeocpiTVoc1' ot ne n^iMue^o ho_kt ct^h 3en neiioHT 2£.e euvep-
çrynocpdwqiem" MTô.Rivees.ipecic.s eqoïi^y na^e noc co n^con 2s_e mmou pTVi mmct-
2s_ô<2i.i £en Tis.A\.H^ neAiôwR ô«.n cpoToouj ^is.p miioc ne eT*».qujumi.10 ^-rot

24_e co eeoq)i7V.oc" Miiep^^ nes.io_w£i £çn neR«>RT 2s_e epe 07FMeT2s.ô,2£_i £en t^-

étendîmes son corps saint pour l'ensevelir selon les canons qui regardent les
archevêques, et après un intervalle de trois heures depuis sa mort, pendant qu'on
faisait le cercueil, en ce moment il montra son visage, il riait d'un rire spirituel
rempli de toute grâce, il dit : «Je te remercie, mon Seigneur, Jésus le Christ, de
ce qu'aujourd'hui tu as enlevé de mon cœur cette grande affliction.» — Et les
grands du clergé parlèrent avec lui, disant : «Que t'est-il arrivé, ô notre seigneur,
père saint?» — Il répondit, il leur dit : «Voici que le saint Jean le Chrysostome,
avec le saint Epiphane l'évêque de Chypre, est venu à moi en cette heure; ils se
tenaient l'un l'autre par la main, ils m'ont embrassé d'un visage rempli de joie
et ils m'ont dit : «Paix à toi, ô notre père abba Théophile, laisse ce faible corps,
viens vers nous en paix pour te réjouir avec nous dans les biens du royaume des
deux.» Et le saint Jean se tourna vers moi, il me dit : «O mon frère Théophile,
quelle est cette affliction qui est dans ton cœur parce que tu as souscrit ma
déposition? Vive le Seigneur, ô mon frère, car je n'ai en moi aucune inimitié

1. Cod. ni;x;pHCoeTO.m.oc. —2. Cod. ik.irep«,cne,3ei«e. — 3. Cod. t^ipmiH. — 4. Cod. ^eotpu-Woc.

— 5. Cod. otrç^pHUH. — 6. Cod. «eoiJitHoc. — 7. Cod. e,KepçTnocpA.^>m. — 8. Cod. Rô.^epecic.

— 9. Cod. qonS. — IO. Cod. nexe«.çsujconi. — II. Cod. •e-eot^Ts-^Àoc.
loading ...