Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 190
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0296
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
igo

E. AMÉLINEAU.

mavoi ôwTT^wA eÊoÀ^iTOT ;5ett eryoeipHHR.2 ««.cujconi 2s_e Sen H2s.m^pe3 nèwioyr
e«OT&& es.ûfiidv eeoq3i?V.oc+ rhîi eq2s.co nnes-i «ri es.qM.d.ujed>.M HHeq&d/\ esq^-
.w.niiinôw 5en ômr| AuieqR?V.Hpoc. a.hor 2s.e nieTVev/XMCTOC r-ypiTvTV.oc nequjHpi
es.Tfs.motii mmoi es.TTToeMcoi o^i2SLen neponoc mrô.kot MnesToiTRoeq.

^■rot 2s_e co HôouRpi MMenpiT MTienope o7V.i npcoAu ^(o no"5"AveT2s.dw2s.i £cr
neqoHT e^Soim eneqcon oT2^e Miienepe o7V.i npcoMi ^es. ^P1* ptOTR epoq eqoi
H2tes.2i.i eq>h ct^ôkTOTrcoq. epeujô^n neR2SLev2ti i ujd>.poR eq-rcoftp mmor 2s_e ^co
khi eftoTV. ^co nis.q e&oTV 3eR rcrcjrt TRpq.

^■tid.2s.oj epcoTen w riA^oc m.uô.i XPC ttoincTopid.. Rujqmpi (fol. 22g TV^) e&.q-
2£.oc epoi R2sl€ nes.ï(OT e<^oiFis.& ^&&ôw eeoq>i?V.oc5 ri^p^icricroroc ivre pes.i\o^.
nest.e<q c^p ate is.cujo)ni 3eR rcrott auii^cc&rc noirpo 2s.ior7Vrtiô..roc q>R eTis.q-
mi Mneviniuj^" h^icoumoc eppRi e2s.en ^-eRR7V.Rciô< 3eR ReqepooTs* eqepssJtooRem6

RCdw HI^piCTIèvROC RèvTiS. Mô. R6 OTOR pCOMI Cl eVUJOR Setl OTT^AU R07F-

contre toi. C'est la volonté du Seigneur qui a été faite. Maintenant donc, ô Théo-
phile, ne laisse pas cette œuvre en ton cœur, qu'il y a en moi de l'inimitié contre
toi; non, à Dieu ne plaise!» Et lorsqu'il m'eut dit cela, ils m'embrassèrent, ils
s'éloignèrent de moi en paix.» — Et il arriva, lorsque mon père saint abba Théo-
phile eut fini de me dire ces choses, il ferma ses yeux, il rendit l'esprit au milieu
de son clergé. Mais moi, le minime Cyrille, son fils, on me prit, on me fit asseoir
sur le trône de mon père avant qu'on ne l'eût enseveli.

Et maintenant, ô mes fils bien-aimés, que personne ne laisse de l'inimitié dans
son cœur contre son frère, et que personne ne laisse le soleil se coucher, s'il est
l'ennemi de son prochain. Si ton ennemi va te trouver et te prie (en disant) :
«Pardonne-moi», pardonne-lui de tout ton cœur.

Je vous dirai, ô peuple aimant le Christ, une histoire étonnante que m'a ra-
contée mon père saint abba Théophile, archevêque de Rakoti. 11 me dit : «Il
arriva dans le temps du roi impie Dioclétien, qui amena cette grande persécu-
tion sur l'Église aux jours7 où il persécutait les chrétiens en tout lieu, qu'il y
avait deux hommes habitant ensemble un même village, ennemis l'un de l'autre

1. Cod. &.-ccp&.cn*.5ec-»e. — 2. Cod. ou-çipnnn. — 3. Cod. -e-pe a été anciennement à l'encre rouge. —
4. Cod. «■eoipT-'Moc. — 5. Cod. ^eo^pTs-AAoe. — 6. Cod. eqep2>_icoKm. ■— 7. Mot-à-mot : dans ses jours.
loading ...