Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 191
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0297
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
MONUMENTS, ETC.

191

epHOTT ottoo tiewoi n2s.è<2i.i encrvepHOTT hotthiuj^ hchott. «s. oTres.1 efto7V.n;iHTOTT
fs. otthiuj'^ h^çop «Te ^MeT.w.à.pTTTpoc ô>7Vhi eppHi e24.en neqpHT eqHd.Tr chh
eeoTres.& THpoir eTrpH?V eppHi e2s_en hi&hmô. ïvre niô.ce&Hc Herypo 2s.ioh?\.htiô.hoc
eirq>tOH MnotrcHoq €&o?V. eppHi e2£.en nipô.h eTCM^piooirr «Te nenoc ihc ny^c.
eqnôwT 2s.e ciim •uneupH'^ H2£_e nipaxui ctoi h2£.ô.2£_i eqm eTVSev&oTroouj evqTocmq
r^e -m.nes.iepooTf ne2£.es.q HHeqpioMi 2s_e ic OHnne ^-h^tt eoTT.va.Huj npcoAu cttohA
(?V.h) eTrqj(OH MnoTCHoq eftoTV e«&e q>pe\.h Aineitoc ihc n^çc ic punne ^h^tcoiit
000 ^-Hdaye hhi1 ht^mott eopHi e2s.cn q>peai MHenoc ihc n^çc eepeqep otthô.i
âeu neqîiHAv^ eTOi Hpoq\ d.q.M.OTr^ 2s_e enequiiy^ hcoh es.qq^ nnequjHpi eTOTq
eq2s.to mjhoc 2s_e kôor hg hô.coh eTd.ioTrco.u e&oTV^en OTrepcoq^ hottoot neMwi eftoTV-
5en tch.uô/5\ pHnne IC hô.rott2£.i nujHpi ^ mmcoott e£pHi eneR24.i2s.. ic 3en

TiS.mh^" HCMMl HCMCOOTT. CpOH MHep^iS. ptOAU CSlTOTT H2S.0HC IC2S.GH H0.md.tt

eeûe 2s_e ô.hor mch emè.uje hhi eepiMOTT eppni C2s.en q>pevn mhô.oc ihc n^çc
2s_e pmd. HTeqep otth^i neMHi âen neq&HMô. ctoi eHpo^. fc.qep ottoo H2s.e neq-
coh HC2î.es.q nes.q 2s_e ic2s.e RHdvOCoTV. e«&e neapcoÊi htc q>^- le ^Hô.epRGûTV.Trem2

depuis longtemps. A l'un d'eux un grand désir de martyr monta au cœur, voyant
tous les saints conduits au tribunal du roi impie Dioclétien verser leur sang pour
le nom béni de notre Seigneur Jésus le Christ. Voyant qu'ils faisaient ainsi,
l'homme ennemi de son prochain se leva en ce jour, il dit à ses gens : «Voici
que je vois un grand nombre d'hommes qui vont verser leur sang pour notre
Seigneur Jésus le Christ, voici que je me lèverai aussi, j'irai mourir pour le nom
de notre Seigneur Jésus le Christ, afin qu'il me fasse miséricorde à son tribunal
terrible.» — Il appela son frère aîné, il lui donna ses enfants en disant : «Tu es
mon frère, j'ai sucé le lait de la même mère que toi3 : voici mes petits enfants, je
les remets en tes mains : Dieu tiendra ma place entre eux et toi;4 je t'en prie, ne
laisse personne leur faire violence depuis ce moment, parce que moi, je veux
aller et mourir pour le nom de mon Seigneur Jésus le Christ, afin qu'il ait pitié
de moi à son tribunal terrible.» — Son frère répondit, il lui dit : «Puisque tu
pars pour cette œuvre de Dieu, je ne t'empêcherai pas»; et ainsi son frère lui

i. Cod. uje khi sans Or l'impératif ne peut guère s'admettre ici. — 2. Cod. epRfaiA.trin.. —

3. Mot-à-mot : j'ai sucé le même lait avec toi de notre mère. — 4. Mot-à-mot : Voici que Dieu est en
mon milieu entre toi et eux. L'expression se comprend, mais elle n'est pas très claire.
loading ...