Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 203
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0309
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
MONUMENTS, ETC

2o3

OTrog niujopn MM^pTTpoc cyo£ oouj enujcoi £ô. q>^ egpHi €2slw« hh eTd/y-
5b2s.s mcook 2î.e tioc Miiepen nôvmoki1 epcooir.

nenicToTVrt htê dwfefte». ixeTpoc.
neTpoc ni^p^ieniCKOnoc htc p&RO*^ eqc£eu Hes.Kis.Rioc.2 eTdvRoiropnoTr geai
mrôiQ e2s_en osai .vutexg3 neTôwRTôwTVcooTr e2s.en Tevv^'Tr^h eTouj «cm .uRevg HgRT.4
uj6> ^hott u&p Heviepô^itom^eceeu5 eefte ne\Ho£ii eTouj otto£ goncoc HTesep new-
nujes. nocn epevr Hesopen txiûhmôv htc tvjçc âen o-5\ueTe%.TdwpiRi. ^noir 22.6 ^cmi
ôui 2i.e es.mes.ep ott «es.R RevTes. hh €Tesrc^>htot hhi otoo niujcom eTes.qujooTii
MJacoTen £eH neTenoTrwuj ^-tt^uj2î-€M 22.0M exit nep q>es.;Spi epoq. cjRivne oes.p ic
7V.es. «po-vuii ic2s_en eTescesMom «2s_e "fcs-Mo^oc HTe 2£ev?VRH2vtoH oiro£ hiio£i°
HTe ivjçc dwT6Tencop.w.oir £en rtmes.o^ eTpaioir oto£ mccoMes. eooTresCi «Te ^«r-
r?VHCie\ q>H eTes. n^çc mott e£pHi e2s_ioq eftoAgiTen Tueuupes.q>on7 HTayreH HTe
^■OMoTVouies. ivre ^pircic chots"^ HTe hitoavoc htc Aecon evT€Tenqjop2s.q oirog

ôvT€Tett5l Mîimi MTIIAVOTTI HOHpiOH €&0?V.gITeH HeTeHHes.2S_£i Hes.OHes.0^- esTCTeH-

et le premier martyr, et crie en haut vers Dieu pour nous qui avons couru vers
toi, dis : Seigneur, ne leur impute pas ce péché.
Troisième lettre d'abba Petros.

Petros, archevêque de Rakoti, écrit à Acacios. Les lettres que tu m'as en-
voyées, ce sont peines sur peines que tu as placées sur mon âme abondante en
douleurs; car, jusqu'à ce moment, je m'efforçais de me justifier de mes nom-
breux péchés et de me rendre digne de me tenir innocent devant le tribunal du
Christ. Mais maintenant je ne sais que te faire d'après ce que tu m'as écrit, et
la maladie qui s'est emparée de vous qui le vouliez bien,8 je ne puis la guérir.
Car voici trente et un ans qu'a prévalu le synode de Chalcédoine, et les champs
du Christ, vous les avez perdus dans la foi mauvaise,9 et le corps saint de l'Église,
celui pour lequel le Christ est mort, vous l'avez divisé en souscrivant à la con-
fession des deux natures et au tome de Léon : vous avez pris la ressemblance
du lion féroce avec vos dents infidèles, vous avez renié la foi droite, (et,) dans

1. Tuki n&naiÊi. — 2. Tuki itA.Ka.Kioc. — 3. Tuki ç&tt jaraj îiçht, le dernier mot souligné. —

4. Tuki k«j* ko.o hoht. .le mets ici l'article parce qu'il ne s'agit pas d'énumération et que êtouj kcm

ne fait qu'une expression qui peut se construire avec l'article. — 5. Tuki ep^giaini^ec-e-e : mot très

embarrassant pour moi. — 6. Tuki nitnoo_i. — 7. Tuki iuein«pev^>ori. — 8. Mot-à-mot : dans votre

volonté. — 9. M. Rf.vit.t.out traduit : vous avez égaré avec une foi mauvaise les brebis du Christ.

26*
loading ...