Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 205
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0311
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
MONUMENTS, ETC.

2o5

AuvrHpq Av.es.poTceAU egpRi €2î_coTevi MncMôO ptoAU q>^ «2s.e niTd.cAv.&.

nô.p^icTpô.THUoc1 Hd.uce'A.oc Av.d.po7ro7rwujT2 eojpHi e2i.en ^hmott n2s.e m^e-
poTÊiM hcav. nicepô.(piAv. ctoi hottavhuj n£iô.7V nid.i7ce?V.ïRon os.pAV.0. «h ctococ
eqV^- uchott mften av.ïiioifav.hoc «t€ niTpicôOMOtt.3 Av.d.pov^oo eojpHi e2s.cn ennoir
ooncoc nTeqccoTeAV. epcoTen ottoc) nTeqoTcopn e2ten ©hhotc noTTe?V.Ti7V.i HTe ot-
nevi ueAv. €2s_en ott7V.ô.oc ndvTRdvHiô. eTd.qccopeAv. efcoTV. oitcr ottotthÎi4 neq>7V.Rois\
q>ô.i OTtt ^X'0 UTC5T eîioTV. ô.n ei*^ co5ïti ncoTen epoq owc pcoAu npeqep ho&i
gmev q>^- q>H eTôvT6Ten2SLo'\q5 e&oTV. HTeTenujTeAv.'j'ïid.-y epeTcn^-oo epoq e&oTV.-
<>iTeu ïir e^o7rd.& ooncoc ttTeqTd.cee emio-y ottoo «Tequeu oiroc> nTeqttdvOeAv.

■ohmott.

^■av.ô.0 cno-y^ nenicTO?V.h Hd.Rd.Rioc.6

ô.rô.rioc~ eqc^ôvi AvneTpoc nid.pxieTlicRonoc "i"6 p^no^-. ^-noTT ^-Me-yi epoi
Av.av.0vR0.pioc €Tô.mô.Tr eTd.miuj"^ ctoi rtoi rtô.iav.ô.ir MAieTU}q>Hp npequjen Av.ne>.o

vous intercèdent en présence du Dieu qui aime les hommes, les bataillons de
l'armée angélique;8 que pour vous adorent les Chérubins et les Séraphins qui
ont des yeux innombrables,9 le char angélique de ceux qui, en tout temps,
chantent à Dieu l'hymne du trisagion, qu'ils prient pour vous afin qu'il vous
exauce10 et envoie une goutte de sa miséricorde sur vous et sur le peuple sans
malice qui a été perdu par un prêtre rempli de vanité. Cela donc, je ne cesse
pas de vous le conseiller comme un homme pécheur ce Dieu que vous avez
renié, ne tardez pas à le prier par (l'intermédiaire) des saints afin qu'il vous con-
vertisse, qu'il ait pitié de vous et qu'il vous sauve.
Seconde lettre d'Acacios.

Acacios écrit à Petros, l'archevêque de Rakoti. Maintenant je me considère
heureux, puisque j'ai vu cette si grande participation que prend à nos peines ta

I. TUKI Iie.p^HCTp&.TTfOC. - 2. TuKI J«.a.pOTT61U}T. - 3. TuKI ïlICTpiCiUMOIl (sic). - 4. TUKI

ç^iTeit othê. — 5. Tuki 6t«.t6h.2£.o\q, faute évidente. — 6. Tuki iu.na.Ri. — 7. Tukt a.Ra.Ri. —
8. Mot-à-mot : les ordres archistratèges angéliques. — 9. Mot-à-mot : qui sont une multitude d'yeux :
allusion à la vision d'Ézéchiel. — 10. M. Revii.i.out : qu'il les exauce. Cependant il y a eptoTen,
deuxième personne du pluriel. — 11. M. Revit.t.out traduit : Ce que je puis donc faire c'est de vous
recommander, comme hommes pécheurs, à supplier Dieu (sic). Je ne crois pas que ce soit le sens; d'ail-
leurs M. Revii.lout omet la plupart des mots suivants dans sa traduction. Pierre Monge fait ici de
l'humilité : de plus la construction de la phrase ne permet pas un autre sens.
loading ...