Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 214
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0320
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
214

E. AMKLINEAU.

^•eniTiMid. ctôv ot^oc^ohi .uavoc hui e&o7\jSen o-yp^uji neM OTpoooTTq h£ht
eq^- hhi H2s_e q>^ M^TVicTes. eicui 2s.e TeuMeTHOT 01 nujq>Hp nujen

hcmhi otoo eHep^ucom^ecoea 1 nexuii eneaocofe oto£ euepuiicTeTein2 Amicm
negooT uevTèv cppu^ 6T^hot^£K!^<»ii khi eiepMeTsaioem' otoç> eipiMi otoo
ei^oo ecp^- 5en ot5co?V.h giKdk HTeq^co khi e&oTV ne.M nsTVevoc THpq oto<5 nreq-
totÊioh e&oTVo^ ^tiTVa.kh htc . T^io^specic ^ eTcoq «Te ^crnoxoc «Te ^^TVrh-
2s.oon eu eTeviep^tt^eeMevTi^em5 maioc. ^hot oth neuioT eeoTôvk 2s_otujt £eK
ot2î_iûh eopHi e2£_en nevoe&io otoç> ^oo epon esep-ueT^ttoesn" gm&. KTeHOTCopn
hhi n^\ueTpe.w.£e 6T2£_hh e&o?V otoo Avivpecujconi «22.6 ot2s_i hocoth ht6 ki6hh.7V.h-
ciôw. oTiopn 2^e kô.h neauvr eeoT^îi np^n pcoAu 6totô>.& MMon^oc efroTV^en
nujdvqe ueM e&o?\.£eu HiTVis.Tp*. kcm e&oTVSen ^■fris.Hi Hp_dwH pcoAu npeqep go"^

h6av OÔ.H CplÀOHOHOC £ih&. KTOTT6p^IT6IH AUIOTpO ^HKlûK eepeCUJCOHI h2s.6 OT-
22.1 HgCOTn ht6 HI6HH.7V.HCId>. eqpiOTI eftoTV H^cth02^0c ht6 2£dk.7V.kh2*.{OK OTOO

ôs.hoh ^■HôkUje khi e£oTH enmdwTViv.Tion? otoo ^■n^ coSKi8 n^q oTop_ ^H<xecoT
MneqoHT 62£_(.ou e&oTV. Avn.MpH'^ gm.x H<vres. q>pH^ 6Td>i2£.oc engioTi e&oTV n^--

jeûne et le châtiment que Dieu m'a ordonnés,9 (je les ai endurés) avec joie et
exultation de cœur, Dieu me donnant la force, et surtout je savais que ta pater-
nité s'associait à mes douleurs et combattait avec moi en cette œuvre. Et, comme
tu me l'as ordonné, j'ai jeûné les quarante jours, faisant repentance, pleurant,
priant Dieu avec ardeur, afin qu'il me pardonne ainsi qu'à tout le peuple et qu'il
me purifie de l'erreur de cette hérésie impure du synode de Chalcédoine que
j'anathématise. Maintenant donc, mon père saint, regarde en perfection mon
humilité; je te prie avec repentir de m'envoyer la liberté complète et de faire la -
réconciliation des Églises. Envoie-nous, mon père saint, des hommes saints, des
moines du désert, des laures et de la ville, des hommes craignant (Dieu?) et aimant
le travail, afin qu'ils demandent au roi Zénon que la réconciliation ait lieu, pour
rejeter le synode de Chalcédoine. Et moi, j'irai au palais, je conseillerai le roi,
je persuaderai son cœur à ton sujet, afin que, comme je l'ai dit, tu rejettes le

1. Tuki eiiepivrtoiu'çcc^e. — 2. Tuki «uepimcTeTiit. — 3. Trier ciep^ct^itom. —■ 4. Tuki t&i-
çepeeic. — 5. Tuki eTMepcuiAee.w.ô.Ti'jm. — 6. Tuki eiepAveTJs.no 111. — 7. Tuki enmjvAA..\Ticm. —
8. Tuki '^■it&.oj\-coij'iii (sic). — 9. M. Revit.t.out : t'a ordonnés pour moi : il n'y a pas de pronom pour
la seconde personne.
loading ...