Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 230
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0336
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
23o

E. AMÉLINEAU.

neTuj . . . auihccoc . . . 2s_itott eooim enecniiv . . . neAiequ^n noTq eno'A.ne nAd^ir
eq-rooîic mmoott on eoTe Aui2s_oeic evirco eq^ o?rpoT nnemî[nr>£H egoirn eTMe utôv
peTH. uequoo 2^e nôvTT eopea noen neoTno^eiPAiev1 ees.qTdwTrooTr epooir Avnkioc
ïmeTeqcooim m . . . .

(pic1 col. 1) mmoott 2s.e *v<rp coeiT cm TeiFAvnTpequjAv. ujenoiFTe erre neT cm
hcwav.^ Avneoiroeiuj - €tavm£v7t eiTe nenTô/yficoR ep^Tq .umioTTe ô^ttco neqcnoir-
ss.ev^e nn^-y niAi e^n^ir Avne7Fôattce7\.ion MKHOTTTe avmôiTC fs.n es.7\.7Ve\. Teque^nr^ÇH.
nôJXin on equjôvHTWuj eiud^e HAiAv.fs.ir eircooiro cm oircon £a\. nujd^e AmnoirTe
tveMeqTVo ne eq^- pMem ujearrequev TOOTq eftoA choctc3 ncepiAve THpoTT nsl neT-
ccotav. e&o?V. tiTèvic^Hcic HHeTeq2s.to mmcot. ^tw (2e col.) Tdvi Te ©e eneqeipe
av.aioc nneoooTT THpois\ H2£_oeic 2s.e neqoircop epooir ne nneTeTttcs.o"y2s_dwi aimh-
Htie 01 oircon oac nconc Avnenne*. eTOTTôvô.2i neTres.uj^i ô^ttco neTujoon ne

on otmoS' neipHtiK aui neTrepmr eTr^- noTrqe Ain nue^pnoc Mnenne*. eT07F^èv&
eTTHoeMei ou TOOAvouoidw4 née noen cfpooAuie eirkoope ekoA oi2s.en oen acoott
eTTHUje nneTT6.^ic née KHndk.pju.g&.'A. . . . A\.neqeôJ\i (?) ai^ocô. (?) ou neq . . . enH

il les régissait dans.......du Seigneur, car une partie était dans le besoin et

l'autre indigente.................les mena vers les frères...........

les stimulant dans la crainte du Seigneur et délectant leurs âmes dans la vraie
vertu : il leur donna d'autres modèles, leur indiquant la vie de ceux qu'il con-
naissait .........

...............afin qu'ils fussent célèbres dans le service du Seigneur,

soit ceux qui vivaient dans ce temps, soit ceux qui étaient allés vers Dieu; et il
prenait soin à toute heure de leur dispenser non-seulement l'évangile de Dieu,
mais aussi son esprit. Aussi s'il se déterminait à leur parler la parole de Dieu,
lorsqu'ils étaient tous rassemblés, il ne cessait pas de pleurer jusqu'à ce qu'il eût
fini, de sorte que ceux qui écoutaient pleuraient du sentiment de ce qu'il disait,
et c'est ainsi qu'il agissait avec eux tous les jours. Mais le Seigneur était chaque
jour avec ceux qui devaient être sauvés, et, par la prière de l'Esprit saint, ils se
multipliaient, ils étaient dans une grande paix les uns avec les autres, donnant
les parfums et les fruits de l'Esprit saint, brillant d'entente comme des colombes

i. Cod. KZt£yno^ir^&. — 2. Cod. .Miieiï-oeiuj. — 3. Cod. çoic^e. — 4. Cod. «OMOinek.
loading ...