Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 237
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0343
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
MONUMENTS, ETC.

B. De abbate Scnuti.1

(no col. i) . . <jcx> e-yecnrTcon efto?V. .vu<L07reujo'A.Koir epooir. oomoicoc2 timc^ cu^tf
UTdwCJw.es. aui n^eo ujomjvt ujô,nTequojg enppo. «eppo 2s_e UTepequevy eTStîM
Mimoirre €TneMM\q esqu^o-rq es.qoTT<x>ujT nesq mcw dwqnd.pd.uô.'A.ei MAvoq 2s_euô.c
equevTô.?V5e nneqpccme. neueicoT uujô,uô. o-mq e\qcq>pd>.- (col. 2) 015e mmoott
doq-rduVcTboTr. ixe2s_e ïippo ne>.q 2s_e es.iTei avaum AuieTencnrd.ujq. ïieneiooT 2^e dates.
ujenoTTTe ïie2£_e\q nf\q 2£_e wô> n&i nneipooAie hôvS^mô,7\.copoc3 .... e^is-iù otthoS'
nooTe HTe îvx-oeic d.cei eopôwi e2s_coq aui neqMKHuje d.q^dwpi^e n^q nnoHive*

____ n2s.ïU2s_k esq^oop mmoott (u2^_ col. 1) oai nejepo d.qenTOTr eiiMcmdvcTHpicm

evqoepevueire mmoott -nipoir. netiTdwinx-i coTe 01 aimi^t ^q^ £tt ooo'A.to.m.ô». ne\.7T
THpoir eTeoiK esq*^ omavc oespocy ô,qT^'\ooTT evqss-ooircoir eneimi cm OTreipHttH.
emexT&oire5 on ou <joja AuieueicoT .vuipocpHTHC e\Tie\ ujenoTTTe6 .... ssLeiv&c. 2î_e
nneuTôwUje nujevx-e eue- (col. 2) ootto. ^-uô>.2s_to noTrooik nujnupe e0.qc0.gq

B. Sur abba Schnoudi.

......restèrent droites, ils ne pouvaient plus les plier; de même le second

bataillon et le troisième jusqu'à ce qu'il parvînt au roi. Le roi, ayant vu que la
force de Dieu était en lui, se prosterna, l'adora, l'exhorta de guérir les mains de
ses hommes; mais notre père miséricordieux les signa et les guérit. Le roi lui
dit : «Demande-moi ce que tu désires.» ■— Mais notre père apa Schnoudi lui
dit : «Donne-moi ces hommes (qui ont été faits) prisonniers;» et une grande
crainte du Seigneur tomba sur lui et sur ses multitudes; il lui donna les pauvres
sans rançon. (Schnoudi) leur fit passer le fleuve, les emmena au monastère et
prit soin d'eux tous. A tous ceux qui avaient été blessés par des flèches ou des
traits,7 il donna des secours (?) sur le chemin, les réchauffa, les prit et les ren-
voya dans leurs maisons en paix. Je vous dirai (seulement) quelques-uns des pro-
diges de notre père le prophète Schnoudi, pour ne pas trop augmenter le dis-

1. Ce fragment se trouve au musée de Naples où je l'ai copié. C'est celui qu'a décrit Zoëga, Cat.
cod. copt., p. 377, n° LXXXII. 11 contient deux feuilles numérotées. — 2. Cod. çoavû-iwc. — 3. Ici se
trouvent dans le manuscrit deux lignes effacées à dessein. — 4. Une ligne effacée à dessein. — 5. Cod.
cntivTi».OD-co. — 6. Une ligne elfacée à dessein. — 7. Mot-à-mot : à ceux qui avaient reçu des flèches
ou des traits.
loading ...