Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 240
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0346
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
240

E. AMÉLINEAU.

pion esqTesoire neiTvoTOc nôtres noeA7v.Hu1 eqnespe\2s_eii7.u;s.TiTe2 HHeTfei^coTvon
2s_e es n- (hh col. 1) 2s_oeic ^ opoirfeisi e&oTvon Tue es. nneT2s_oce ^ HTeqcuH.3
*viT2£-00c 2s.e on 2s_e evqTevO-ye neiujes.2£_e eneemiT 2£.e es. nnoiTTe XAP1^6 Hes',t
.unesoe mmcottchc nnoMoeeTRC eujtone 2s^e oh eTeTenujevH?virnei .u.nes.nHes. on+
oen o&Hire ne.u. .uuexo hoht ^nesexiTei AvnnoTTTe nqTennooir nccoi oes. en nneipcune
eTM.ues.ir (e\ir)(o Tis.i Te (col. 2) HTes.cujoi>ne. HTepeqnesir 2s_e en2£.t0£e.u eesqnpo-
uoHTe hooto enT&fto es.irco h5o?v (iooto €TA\e es,iroo n-2s_i h&Tohc hooto ena.i-

«_ c_ c_

uesion esirco TôvMeTveiis.5 nes.ppncie\7e mmoc hooto eTecnoTT2^n es7roo oh htcom.
hoht m1' Te&uje es.7res.ue\0Te e2î.n" ottoh mm. hootto :x.e hotthh£i mh -u-uones.-
2£oc TVoinon HTepeqHôwTr e- (ne col. 1) pon enpoue eTnevuies. hooto eTespeTH
esqe\rrei mhhottt€ eTpeqnooneq efco?voH coi>.ue\ om HTpeqnesropôO'y nn^Aon
THpoTT HTôvpeTH e\qes.iTei .unnoirre eTpeqnooneq e&oTVgn cccues. nceoires.oq nnesope-u
neqTvesoc. HTepeqocon eocyn euje -UHTuj.uHHe npo.u (col. 2) ne es.qe.UTOH .u.uoq
opesi cms cott cesujq .une&OT ennn ees. nuocuoc ^oce noirno^ •unpec&eirrHc es. Tne
pcococ ujcon epoc -unemoîf npcoMe ees. nés. nnes.0 cwpe.u (in\u&«o« eTujoon nes.Tr

contre les païens, réfutant leurs idoles, disant : Le Seigneur a tonné du haut du
ciel et le Très Haut a fait entendre sa voix. On dit aussi qu'il prononça ces
paroles aux frères : «Le Seigneur m'a accordé l'âge de Moïse, le législateur.
Mais si vous affligez mon esprit par (vos) œuvres et des afflictions, je prierai
Dieu qu'il me mande avant (que je ne sois arrivé à) ces années.» Et c'est ce qui
arriva. Lorsqu'il vit, comme il l'avait prévu, l'abomination plus abondante que
la pureté, le mensonge en excès sur la vérité, la violence sur la justice et l'in-
différence louée plus que le zèle, l'oubli et l'aveuglement s'emparant de tous,
surtout des prêtres et des moines; du reste lorsqu'il nous vit inclinés à la ma-
lice plus qu'à la vertu, il demanda à Dieu de le faire sortir du corps pour re-
dresser tous les prix de la vertu, il demanda à Dieu de le faire sortir du corps
pour être réuni à son peuple.9 Lorsqu'il fut arrivé à cent dix-huit ans, il se re-
posa10 le septième jour du mois d'Épiphi; le monde perdit un grand intercesseur
et le ciel reçut ce grand homme; les habitants de la terre perdirent tous les biens

1. Cod. nçcAA.eti. — 2. Cod. eqn&p&.îx.ip.w.a.Ti'je. — 3. On lit en face : R&.q cna.çou- niMis uio. o*.n :
Laisse ce passage en arrière jusqu'à la fin. — 4. Cod. oen. — 5. Cod. Ta.jA.cAi;>.. — 6. Cod. Men. —
7. Cod. eaccit, orthographe memphitique. — 8. Cod. çen. — 9. Je crois qu'il doit y avoir en ce pas-
sage une répétition fautive. — 10. C'est-à-dire qu'il mourut.
loading ...