Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 256
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0362
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
256

E. AMÉLINEAU.

ium. HTd.TPcgdwicoir ou HetTpis.^)h eToirô^fr ce- (pnôv) tiôvujome nqHOTT2£.e ô>.h
nnu}ôw2s.e hcô>. h^oott mmocj .unecMOT HOirpooMe HTirpôamoc p huocmoc npeq2s_i
Hô"bnc h OTnopnoe h OTrpeq^i OTre eimo7r22-e neoTe auimott e&oTV. mmcott uje^n-
TOTp neTeçm^tt eTHdw2s_i AioeiT ohtott eoj>^i enTeuio. ô^ttco mhhccoc HTe h.uot
5bnoT$* TieHTevTrne2i. TeqgoTe eftoTV. mmoott €m« <?t>m eTpe 7V.dkfc.ir ticot HTOOTq
eoirujfc2s_e1 ne efcqei efeoTvcm pwq MnHoirTe 2s_e <m nejpooir eTe THfcoircoM
e&o7Vp.u neiujHH g» ottmott t€THfcMoir Tfci Te «e HHmeujfc2s_e THpoir eHTfcq-
2s.ooi$* neqneToirfcfc.Ci hcoh fcq^ wn! eTHpoir eMH TVfcfcir Hfceujô".M.ô"b.w. encoT

htootoit. eT&e nfci Hfc.u.epfcTe MfcpHRfc eoTe AvriHOTTe Hd.ii HTennwT e&oTV.
nneoimire Mncfc^oir hth^ Hfc necMoir gioown 2s_eHfcc eirege epon eTHTfcH Hfcp-
pHcifc o.u HRefcKOH fcirco ujfc. Hfciocm THpoir HHfcKOH OfcAVHH.

eHO^MOOC 2s.G OH .UKCCOOTTO MfcpHOMOOC £H OTTTCfcHO epe HeHOOITC gOO&c HHCH-

HfcT eir(5b7v.2s_ ecsoim ujfcpon fcirto -u.npTpeH(fcoujT e&oTvcuv HcoooTTg eneooiro fcirio
.u.npTpeH5ioujT eMOHô,^xioc oiîioTv h uepcoAve oir2s.e MnpTpengto.u. e2*_H ncco ctrh

Écritures seront accomplies, qu'il ne rejette pas en arrière les paroles comme
dans le monde un tyran violent, ou un fornicateur, ou un voleur qui ont rejeté
loin d'eux la crainte de la mort, afin qu'ils fassent leur plaisir qui les conduira à
la perdition. Et lorsque la mort dont ils ont rejeté la crainte loin d'eux les aura
saisis, il n'y a pas possibilité que quelqu'un échappe, car c'est une parole qui est
sortie de la bouche de Dieu : Au jour où vous mangerez de cet arbre, vous
mourrez de mort; c'est ainsi que pour toutes les paroles qu'a dites son fils saint,
il les accomplira toutes sans qu'il y ait possibilité pour quelqu'un d'y échapper.
C'est pourquoi, mes bien-aimés, plaçons en nous la crainte de Dieu, fuyons les
œuvres de malédiction, revêtons-nous de celles de bénédiction, afin que nous
soyons trouvés ayant franchise dans l'autre siècle et jusque dans tous les siècles
des siècles : ainsi soit-il.

Et lorsque nous sommes assis à la cynaxe, soyons assis avec décence, nos
vêtements couvrant nos pieds et serrés contre nous; ne regardons point dans la
cynaxe vers la plupart (des assistants), ne regardons ni moine du dehors ni
homme (laïque); et lorsque nous allons vers nos sièges, ne foulons point aux

i. Cod. eiruj^a£.e. — 2. Le manuscrit est érasé en ce passage, cette lecture et la construction ne
sont pas certaines.
loading ...