Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 280
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0386
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
28o

E. AMÉLINEAU.

n?V<?e eTndwCcoAn Mïmex/y .uiimot. euj2£.e ïieçjooir THpq ptouje eai eHeTe\M.e?v.ei gM
ïXMd>. noTTWM. ep neirg£iHire epe tkcSic o-tmott ujhav nis.p ott Mimes. Tpe-vucoTvs)
encwoTrg gi poircje eirçjiTe e-yo-yeuj qi Tiigttô.ô.Tr eu*. neiuegHd.es.'y eç>pev.i ôwTtco
ecconT egOTrn e&oTV. cm nwd» €TMMê\ir hçjotto encmir nTemy-y^H. eT&e t\.m îiott*.
hottô. HneTtiôkèwMeTV.ei eTcimevgic gp«>.i ««>hth euj2s_e e^nou hct^- c£uo His/y eT.uq-
mm^tt .uTieTepooT «TOOTq MH2S-oeic eie neTTiipiM^ eopeu e2s.(ùi. euj2£_e utoott
neTO'5'ô..u.ds.OTe mmoott çjm htwm hcjht eTMp neiro&HTFe gev&h mum^tt es.-yco nce-
ujcone e-yc&twt eneuj?VH?V eie neTupiMev €gpd.i e2£_co- (h ET) ou*, oen pcoMe opes.i
n^HTH e-5"^- sv\ty eTTCMOire egen ujHpe ujhm eTperp ïieiroto& ou tctth^ic

eTd.Me7V.ei 2^e oooott ee\£\.q eovn Gis m mmoot HcecovTioH h euj2£_e OTr?v«v^Tr
dai ne KiveHô.nuj h m» hoto h HToq Keçxofe eneipe mmocj <>jw. hmô. eTAiMes.iT
ex/trco oTnottHpoH ne HneTnes.o&ujoTr eexevq nex/rev TenTo?VH ^çcopic ujcone eu}2s.e
t«tie\2î-i 5b?V. ôw« eTMecnè>.ujtoiie. rtcon eujevnp oco& eneujevtfc^oq hp^ Tieupivr
epoq 2s.e eRnè.ujoTrujoTr 2s_e e^ip ott h p ocofr hïa< eT&e ptoMe. nes.i 2s.e owwq

ceignent faussement leurs reins d'une vieille ceinture qui se déchirera à l'heure
de la mort. Si le jour entier ne suffit pas à ceux qui agissent avec négligence
dans le réfectoire pour faire leur ouvrage et qu'il leur faille encore une petite
demi-heure après qu'on a sonné la réunion du soir, lambinant, voulant dé-
placer ce vase pour en placer un autre, s'occupant dans ce lieu plus qu'il n'est
utile à leur âme; c'est pourquoi pour chacun de ceux qui négligent la cynaxe, si
c'est moi qui le leur apprends, ils n'ont point de dette envers le Seigneur, que
leur jugement soit sur moi; mais si ce sont eux qui dans l'égarement de leur
cœur se retiennent pour ne point faire leur ouvrage à l'heure (voulue) et ne pas
être prêts pour la prière, que leur jugement soit sur eux. 11 y a des hommes parmi
nous qui donnent des coups de poing aux enfants ou qui les frappent, afin de
leur faire faire leur ouvrage pendant la cynaxe, négligeant eux-mêmes de le faire,
il n'est pas possible qu'ils agissent droitement. S'il n'y a rien autre chose (à faire),
il y a les terrains incultes, les cordes ou d'autres choses que nous faisons ici, et
ce serait mal si nous oubliions de le faire selon la règle, à moins de maladie, si
nous ne mentons pas; que cela n'arrive pas! Quand tu travailleras à ce dont tu
auras reçu l'ordre, prends garde de te glorifier en disant : J'ai fait cette (chose)
ou j'ai fait toute chose pour l'homme. Cela et d'autres choses dont nous croyons
loading ...