Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 283
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0389
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
MONUMENTS, ETC.

283

eneig&HTe. htgi^g on nAves. eTepe hgchhtt ottooav AvncTrociH av.Avesrr htgicjg on

ïlMis. HT2s.ies.KOHies. es,TTto HTCIgC HC . . . .1 pCOAlG HIAV. GTHesqi TipOOTTUJ es.H AUI£(OÊi

ctotfthuj cpoq. cnd.Tr tipcoAve CTmesujoone CTfTHUj cnMes Ampo hottogiuj him oires.
Tvcot (sic) coTres ^çcopic cou HncgooTT epe HGojîiHTrG 2s_i a\.avooit cpooT e\H mhcc-
Hesrr es.TTto cnes.Tr eHAA.es. hhgtujcohg GOTres 7V.cùt (sic) coTres ^copic coh CTOTrHes2s_iTOTF

CpOOTT e\H AVHeCHiS.Tr ttfJÏ HGTUJCÙHG HTGIOG OH CTTHes,p isTvOOT H!jI HGTCO&TG gA*.
HMes. HOTTCOAV ôwITto HGTgAV H^AVC OCÛOTT OH GTTHes^- (o_)THTT CCipe HesTes. HGIHjeVX-G.
OTTOH HIAV GTOTF- (tl-o) HesTOUJOTP GOCO& HIM AVHAViv CTAV.Aies.TT esTTCO OTTO H HIAt GTOTT-
Hes.2î_ITOTT GgOTTH CTTHis.TiS.A\.C niOùT HHITOHOC HOTTOCJUJ HIAl 2£.G OGH PHCOAUl HÔlUJ
HOC HC es.TTOt> 2S.C £GH dsUJ MAUHG HG HGHTes.Tf 2Î.IT0TT GgOTTH 2Î.G HC gGH HOCT HCglAVC
HG 2£.H OGH UJGGpe UJHM HC es.TTCO 2S_G HTesTTHes.es.Tr ges.OTH HIAl H £H es,UJ HHI.

eujcoHG cpuj^tt oTrpcoAVG gi copesi go^ch ujtoHG h ogh THesc oav neqcooMes h TvesesTT
hckoêi cqoocG esTPOO GqA\.HH e&oTv HqesiTGi ghjottg OTTtTfan gmmoott G2SLwq née GTq-

OTTCOUJ C2S.COHM AlAVOC CITG GCOHM GITG CCHH& HHGTT......C . . GÊloTV. HKM G . . .

.........pen av (?).............pTHq eqco(oTH) 2s.e OTres.Hes.phh e(c)o_oov HG

de l'eau, et de tout vase qu'on donne à la porte ou à l'infirmerie : on doit porter
là ceux qui sont destinés à ce service. De même l'endroit où les frères mangent

leur pain, de même l'endroit de la diaconie; et de même.......tout homme

qui ne prendra pas soin de l'œuvre qui lui aura été désignée. Deux hommes
seront désignés pour la porte, l'un aidant (?) l'autre à l'exception des jours
où le service ne les occupera pas tous deux; deux (seront aussi désignés) pour
l'infirmerie, l'un aidant l'autre à l'exception des pains où les malades ne les occu-
peront pas tous deux. De même ceux qui préparent le réfectoire s"entr'aideront (?)
et aussi ceux qui sont dans le village s'appliqueront à faire ainsi. Quiconque sera
désigné pour le service de cet endroit et (pour) quiconque y entrera devra tou-
jours annoncer au père de ces lieux quelles sont les intentions et de quelle sorte
(de gens) sont ceux qu'on a introduits, si ce sont des femmes âgées, ou si ce sont
des petites filles, près de qui on les a placées, et dans quelle maison. Si quelqu'un
tombe dans une maladie ou dans des souffrances corporelles, ou dans toute autre
chose qui fait souffrir et qui dure longtemps et qu'il demande de lui verser une
cruche d'eau, telle qu'il la veut, ou chaude, ou froide..................

i. Cod. iiTiçe ne ... . Je ne peux remplir cette lacune avec certitude.

36*
loading ...