Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 300
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0406
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
3oo

E. AMÉLINEAU.

J^.9jO.) ^>J^ ^» OjLJj C-v^-X^ ^v9^U j bj<j| tjl^l Âs5;^)l A-Xj

^__Il ajo JA^UI j^yj^ l^JI j ^Jxil ^-U^ïl ciA^I_yL jU|

^j^xjb J^f^j ululai I oT^I 1^1 AolaC Ar*^ <J^.3£A.^ ^S~iy^ ^ ^Jl (jA;

JJl>. b ASo^U Ai JIa9 lffJl ^ul b AjJ^I A^Xk 3

J_à>l dAJI l^b ^bj AÎ^Ï ^Sl jAj! ô£i le j j^i-Xa)]

A_;jjjl a-Ub Ji4>! J\j ^Lal! ^pyi <ikl w[^»l l^rv'^ ^ ^^i^

1---^J^jlc l-^JI i^jJG j^S^UV^i jA^^S^j ^s-Jke

Jll jA; ^-Xi !-XstJ ^U)l <_*1 b jLs^l j-^b uiA^Wij ij^j^su

AiLass^-b LJI ijXojJà [l^>- ^aJL^Is kjAïlal) Oy^jsC (jAw-X* lJ^]? Â^-X^l/'il

temple et aussitôt le temple croula et s'aplanit jusqu'à terre.' Le feu consuma
tous les impurs qui étaient dans le temple. Aussitôt le patriarche leva les mains
au ciel et remercia Dieu en disant : «Toi, ô mon Seigneur, tu es bon, juste, et
tes jugements sont éternellement vrais!»2 Alors il sortit et se prosterna aux pieds
Je Michel, le chef des anges, disant : «Sois le bienvenu vers moi aujourd'hui :
en vérité je me suis réjoui avec toi aujourd'hui dans ma solitude : tu m'as fait
une grande miséricorde, ô bon médecin, et tu as jugé cette ville avec équité, ô
fidèle gardien du ciel et de la terre!» — L'archange lui dit : «Très bien, ami des
saints; écoute-moi, je te dirai ce qui t'arrivera. Dans trois jours, les gens de ta ville
viendront te trouver ici et découvriront que tu es l'honnête berger : les gens de
cette ville te loueront et te traiteront avec beaucoup de respect;3 ils t'emmèneront
et tu leur apprendras leurs devoirs envers le Seigneur, lorsqu'ils t'auront reconnu
et t'auront entouré à tous les yeux de tous les égards, ô père universel. Ils te con-
duiront ensuite vers Alexandrie et les habitants de ta ville sortiront à ta rencontre

i. Mot-à-mot : ils (les quatre coins) se démolirent et s'aplanirent jusqu'à terre. — 2. Psaume i 18,
v. 127. — 3. Cette ville désigne Akhmim; ta ville désigne Alexandrie.
loading ...