Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 302
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0408
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
302

E. AMÉLINEAU.

a) j$>\ Jy^ içkc- àjiï àj.*> 3 Jj£j>

à__*-^*Jl^ <Ls=]_9 AJU"ib ^j\~J*\sA\ ^y* lJ^33^ ^3^t 5**$ \^ AjjSCJo]

beaucoup de gens seront sauvés par sa main. Dans son monastère la lecture des
Livres saints sera continuelle, et je me présenterai souvent à lui, je le consolerai
de ses efforts et de ses peines; car il ne viendra point dans le monde de prophète
semblable à lui, il sera préféré à tous les saints1 à cause de sa fidélité, de son
amour, de sa religion, de sa patience. Un grand nombre d'hommes le choisiront
pour père, pour frère; la Vierge, mère de Dieu, l'appellera ami de mon Jils, et sa
descendance durera jusqu'à l'éternité.2 Que la paix soit avec toi : fais ton salut
par la vertu de la Trinité sainte!»

Je vous ai raconté ce qu'on m'a appris, ô Pères saints; mais revenons (à
notre sujet), et nous vous apprendrons l'histoire de son père, nommé Abgous,3
comme nous l'avons appris et entendu de la bouche de sa mère :1 il se fit
moine, et devint ici hégoumène; nous l'avons interrogé sur le véridique,3 et
il nous a raconté les miracles et les prodiges qui eurent lieu dans son enfance,

i. C'est-à-dire aux moines. — 2. Il s'agit ici de sa postérité spirituelle, c'est-à-dire des moines de
son couvent. — 3. Ce nom est copte; il se compose d'un éliph prosthétique souvent ajouté dans les
transcriptions arabes, de l'article w, prononcé b et du mot. — 4. Mot-à-mot : de la parole de sa mère.
-— 5. Autre mot qui désigne les moines.
loading ...