Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 303
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0409
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
MONUMENTS, ETC.

3o3

L^^ôL^JUlJl 3 b^j ^ij/i ^"il ^j-o pi 0& Ixj AJyr OLjil
j ^--^ 0^ iaS Ait* O-x&là ^ 3^ l^S^3 ^joj

\jjJ\ IwXib 3 Lîl Irij J^j» Àj^Ij uMJO J^stC^ x ^Udl "Lôftj] ^1 â^O ^c-

Acli J^Jù Ljj ^ti]^ ^Ji^c^ A*1 ^.rUgjl

(JuS pi OU A-s^l Ul ^) JuJliii 3-^ <jM O* ^ *-^A9 bl Ul Vj<=>-

k_ftjLoj àsc^> a^vSU O^Su 01 ^«s^ IjI aDI ju)Lj 3l? «j^)^ <jA*J^ aJJI o-^^

disant : «Comme sa mère et moi, nous étions dans la tristesse et n'avions point
de consolation parce que nous n'avions pas d'enfant pour nous réjouir, car la
joie de l'homme est son fruit, un jour j'eus un songe pendant la nuit. (Je vis)
comme une étoile brillant au-dessus de ma maison, et je m'étonnai, car je n'en
avais jamais vu de semblable sinon l'étoile du soir et celle du matin : et, pendant
que j'étais sur1 mon lit, j'entendis une voix qui me dit : «Cette étoile brillera sur
ton fils au jour de sa naissance et sur son monastère jusqu'à la fin du monde.»
Et j'entendis ensuite ces paroles par trois fois. Et pendant que je songeais ainsi,
sa mère m'éveilla et m'apprit ce qu'elle avait vu, disant : «Voici que j'ai vu un
songe comme si une femme se tenait debout près de ma tête et me disait : «Paix
à toi, ô Darouba!»2 et je regardai, et je vis dans sa main une croix : elle me donna
un pain tout entier. Quant à moi, je lui dis : «Qui es-tu, Madame?» — Elle me
répondit : «Je suis celle qui t'aime; car depuis que l'homme de Dieu a baisé ta
tête et t'a bénie, voici que j'ai prié Dieu, moi et ceux qui sont avec moi, afin
qu'un ange avec une épée brillante te guide sans cesse contre Satan jusqu'à ce

1. Les Coptes ne se couchent pas dans mais sur le lit, et sans se déshabiller. — 2. Ce nom est
copte; il se compose de l'article t transcrit par d et du mot.
loading ...