Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 310
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0416
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
3 io

E. AMÉLINEAU.

a__lu. iljU jyr** kL^ô^ïj aJi jJL ^ j£) ut^ ï^ii

A) JlS çSZA] À-J!j ïlwXiiL ^i-X^i ^jiv

s- ■

çon a été aux trois jeunes gens;1 et certes plusieurs élus les ont bénis et sanctifiés,2
ainsi que le Seigneur le Messie, Dieu, fils du Dieu vivant. Lève-toi demain et
empresse-toi de l'en revêtir, car il sera un homme vaillant, élu, un héros fortifié
par Dieu, et après lui il n'y aura point dans toutes les provinces du monde quel-
qu'un qui l'égale; il faut qu'il bâtisse un monastère qui guérisse tous les frères et
soit un asile pour tous ceux qui s'y rendront, et l'église en sera éternelle.»3 Et
lorsque l'ange lui eut adressé ces paroles, le saint se leva le lendemain et revêtit
(le jeune garçon) du vêtement, ainsi que l'ange le lui avait dit : il le fit moine. 11
le garda quelques jours près de lui.

Et quelques jours après ils sortirent pour marcher et le saint Bschai était avec
eux : c'était un homme bon, un saint héros. Et pendant qu'anba Bgoul, anba
Schnoudi et anba Bschai le dévot4 marchaient ensemble, voici qu'une voix leur
parla d'en haut des cieux, disant : «Aujourd'hui anba Schnoudi a été nommé
archimandrite de tous les chrétiens.» (Alors) anba Bgoul dit en secret à anba
Bschai : «O mon frère, as-tu entendu cette voix qui a parlé du haut du ciel?» —

i. Sans doute Sidrach, Misach et Abdenago qui furent jetés dans la fournaise. — 2. Mot-à-mot :
marqué. — 3. Mot-à-mot : et sera son église perpétuelle longtemps. — 4. Ce Bschai habitait le mo-
nastère nommé aujourd'hui Monastère rouge, situé à une demi-heure du monastère de Schnoudi.
loading ...