Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 323
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0429
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
MONUMENTS, ETC.

323

i;*X.*3 Je ^âsllo j-^-j 3^ <jL^ Al-i; <3j lJ^-J 3
ijLxYM Alkià ^Jc^l »«_ftl>. C^ks&Mjj o^xlaJj J^ J^ O-^f553 (NJjIj

s-^)! J ^ixJ IjU 3I 1 Jiià bb Jl jiJI wUwJ^ À^ijj 3

t'écoute et t'obéis, ô mon maître, dans tout ce que tu m'ordonnes.» Et le saint dit :
«Laissez-le (venir) à moi.» Et lorsqu'il fut entré, il s'avança, se prosterna aux
pieds de mon père avec grande humilité, disant : «O mon père, bénis-moi.» Mon
père lui dit : «Confesse les péchés que tu as commis, afin que tu sois sauvé du
grand malheur.» Et il dit : «O mon père, il m'est arrivé un jour que j'étais assis
dans l'aire de mon village : il passa près de moi un homme qui portait sur sa
poitrine, de manière à être vue, une bourse suspendue par un lien de cuir : cet
homme était monté sur sa monture. Je pris mon épée, je m'enceignis, je mar-
chai derrière l'homme et je le tuai. Je pris la bourse pensant que j'allais y trouver
beaucoup d'or avec lequel je pourrais passer en réjouissances des jours nom-
breux, et je n'y trouvai que trois deniers. Je fis un trou dans la terre et je les
enterrai : puis je suis venu vers toi. Et maintenant, ô mon père, que dois-je faire,
afin que le Seigneur me pardonne ce crime énorme?» — Mon père lui dit :
«Lève-toi bien vite, va vers la ville d'Akhmim, tu trouveras l'émir voguant dans
une barque et des gens qui l'implorent et lui disent : «Venge-nous, ô émir, car

nous avons saisi les voleurs qui ont pillé tous nos biens, et nous sommes venus

41*
loading ...