Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 324
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0430
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
324 E- AMÉLINEAU.

ïLs!-! h^jj^^I 3^ ^ J°r^ L-x/il
yji] àjJà'Ljj jJhuJ jJJ j \y>i£S

JjJ^\ jcSLÛ) e^v^L» U^il U^j ÀrvS^I (j, IJbes^j UbJx=>-li à£=>.)J°\ j^dS (j,

avec eux vers toi»; et toi, tu te tiendras parmi eux, et on dira à l'émir : «Celui-
ci était aussi parmi eux»; et quand il t'interrogera, ne mens pas et dis à l'émir :
«C'est vrai!» et il te tuera avec les voleurs, et ce qui est écrit sera accompli pour
toi : âme pour âme; et il n'est pas possible que tu n'obtiennes la vie éternelle.»
Et l'homme s'en alla comme le lui avait dit mon père saint, l'émir le tua, il hé-
rita la vie, obtint une grande miséricorde, comme le lui avait appris mon père :
que sa prière nous garde : ainsi soit-il.

Un jour le roi manda le saint Cyrille le patriarche, le chef des évêques d'Ale-
xandrie, au sujet de Nestorius l'hypocrite : le père patriarche envoya chercher
anba Schnoudi et anba Victor l'archimandrite de Tabennîsi, afin qu'ils l'accom-
pagnassent vers la ville royale de Constantinople pour instruire l'affaire du pécheur
notoire, Nestorius, et le réfuter. Et lorsqu'ils allèrent, mon père rencontra un
grain de blé sur le pavé, il le prit et le mit dans la poche de sa robe. Lorsqu'ils
eurent été vainqueurs du maître de la parole fausse, Nestorius l'hypocrite, le roi les
congédia pour qu'ils s'en allassent et retournassent vers leur pays. Et mon père
le véridique s'avança pour monter sur la barque avec le père patriarche, le véné-
rable anba Cyrille, et le saint Victor l'archimandrite, et les marins empêchèrent
loading ...