Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 347
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0453
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
monuments, etc.

347

xJh JlS CSi ^kjù p^l *j)Hô 3 SlLsil Jj^U a^oJI ïj<ï]\

^ <^ WrJ^ Jj«i ^ a^àJl, ^LU)! ^1

I^H juil AJjjJ&b i pJI <jà\j ^5=^-1 Jl lSjJI olyJ.1 ^

l'inquiétude et de l'angoisse, jour des soupirs et de la tristesse, jour de la diffi-
cile détresse! Malheur aux coupables en ce jour effroyable, car le Seigneur a dit
de sa bouche pure que les morts ressusciteront sans corruption; et l'on fera une
marque pour les véridiques, et une autre pour les coupables. Et voici la marque
des coupables : leurs corps seront de la couleur de ce qui est gâté et noir, et la
mauvaise odeur de leurs péchés se répandra au loin; quant aux véridiques, leurs
visages brilleront comme le soleil dans le royaume de leur père, la bonne odeur et
le parfum de leurs bonnes actions se répandra (aussi) au loin et les anges se réjoui-
ront avec eux; ils les revêtiront d'habits de gloire. Et certes le Seigneur dirigera
notre royaume avec équité et justice, (car) il ne fait acception ni des petits, ni
des grands; il ne regarde le visage ni de l'homme libre, ni de l'esclave; il n'a
honte ni d'un juste, ni d'un coupable, mais il traite chacun suivant ses actions.
Combien (n')est-il (pas) juste ce jugement sans appel, cette sentence que Dieu
rend contre les coupables en disant : «Retournez à la géhenne;» paroles contre
lesquelles il n'y a point d'opposition! pleurs pour lesquels il n'y a point de con-
solation nulle part, car celui qui descend dans la géhenne, on ne le visitera
plus jamais dans la suite. Écoutez encore les paroles remplies de joie et de con-

44*
loading ...