Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 354
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0460
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
354

E. AMÉLINEAU.

i K) j* \y£r y j;l ^r\j AkiJl U^r*^ crfï) Uocl

jajUI ^Lo LJ! J^^r! o^iM «iAJju 3I ^

I j^^sT ^ 3 A£lc^ L~=- ^JSl ^ 3 j-xâ li^ Aj^>-I jc^l
L«>. UU^il Jixà ^] J\ OUil JUj UJ J!^
l^K'jj&jJl J a^j-X9 j^s^j <s*x~J h>\^ bjK^\j ^ Ofc> U j^rr j^l

Ils indiquèrent une pierre comme n'étant pas propre à la construction, et je
dis : «Certes, la volonté de Dieu s'accomplira.» Et le maître sauveur vint et jeta
les fondements de l'église avec mon père, avec cette pierre que les maçons
désapprouvaient. Alors des ouvriers nombreux se réunirent : maçons, tailleurs
de pierre, charpentiers, ouvriers de tous les métiers; tout le monde travailla
ensemble1 et nous finîmes (le travail) en six mois, notre Seigneur Jésus le Mes-
sie nous aidant et nous secourant dans tout ce dont nous avions besoin. Et
voici que le maître maçon prit son salaire et tout ce qu'il avait dans sa maison,
il en fit un beau diadème et le plaça dans la coupole de l'autel pour la gloire de
notre Seigneur, par respect pour notre père saint et pour le profit de son âme.
Sa bonne œuvre et son souvenir dureront jusqu'à l'éternité dans la sainteté des
saints. Et le frère de cet homme, voyant ce qu'avait fait son frère, fit aussi une
croix ornée d'or et d'argent, et l'attacha au milieu du plafond de l'église : ainsi
s'est accompli ce qui avait été écrit à son sujet : je prendrai tout ce qui m'appar-
tient et j'en ferai un diadème par respect de mon maître et par vénération pour
ses saints jusqu'à la consommation des temps.2

1. Mot-à-mot : et nous travaillâmes dans la réunion. — 2. Mot-à-mot : dans les temps entiers.
loading ...