Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 370
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0476
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
E. AMÉLINEAU.

<5u

^^r"^^lj Lîî ÏÀj\s jj^Jl 1^ AIL) ^£ £^3^ij ~rÀ{ AIrs! 1_il

(.j—^i "i ^Ljc- wAs=f aIJJI 1 jjb 3 bJI ^ft9 <Sf>»\ Âsàj LJl

aLLcl, l^Uj A^~J 3 ArU£ Ajyi ^ ^o-Ul Alw

afin qu'il ne me tourmente pas une autre fois, et que le Dieu de tes pères te con-
sole et te soulage, ô roi.» — Et le roi lui dit : «Reste près de moi, afin que je me
réjouisse de ta vue et de tes douces paroles, préférables aux pierres précieuses.»
— Et le véridique lui dit : «Ne retarde pas ceux qui m'ont amené vers toi; ils
sont sous un ordre autre que le mien.» Et le roi eut peur et dit : «Tout ce que
tu m'ordonnes, je le ferai avec joie;» et à l'instant il écrivit une lettre en ces ter-
mes : «Moi, Théodose le roi, j'écris à Eudoxe le chambellan de ma propre main.1
Je te salue. Dorénavant2 et au moment où cette lettre te sera remise par mon
seigneur le père, le véridique, le héros, le vainqueur, le frère, le prêtre, le moine,
le prophète, notre père l'archimandrite de la terre entière, anba Schnoudi, hâte
ta marche vers nous et ne lui impose pas de venir vers nous une autre fois. 11
est, en effet, venu vers nous cette nuit avec une grande (et) indescriptible gloire;
il s'est arrêté près de moi pendant que je dormais sur mon lit : que sa bénédic-
tion sainte nous comble et nous guide.» Ensuite il écrivit des mots de passe, con-
nus seulement de lui et du chambellan,3 il scella la lettre du sceau qu'il portait à

i. Mot-à-mot : par l'écriture de ma main. — 2. Mot-à-mot : quant à ce qui arrivera après cela. —
3. Mot-à-mot : secrets entre lui et le chambellan.
loading ...