Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 380
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0486
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
38o

E. AMÉLINEAU.

^U! l^jb^ l^-jb a^jJ»! J^o U» o^yU»!

1_cij (j^^ AoLaC- AjLb ^3lu ^1 Aj <jjl=^.-Xj |yt^ Au Ù^Lôûj AJI

j^Li ùlsà XlS ^V35* i-Ài^à À£l{^ i-i^-wl j-c -X>^ -Xo^ jà> !

f s-

OU) <jl^ l^j>- Ub& J^i^i 1^1 01 <Sy\ Ôjlc ^j^J rCT*3^ y^3 ija^l

yb^J Uo_j JtSbJ |^à> JlS^ AJ^Ij ji^xJl Â^a^î IcJj J=>>^ As£** c^b ^jl

Schnoudi; que sa prière soit avec nous tous, avec celui qui a écrit ce livre, et
avec tous les fils du baptême : ainsi soit-il.

Un jour mon père alla vers la maison royale à cause de l'injustice (faite) aux
pauvres. Lorsqu'il entra dans la ville, la ville entière s'agita : tout le monde venait
à lui, se faisait bénir de lui; on le faisait entrer dans les maisons avec une grande
foi, afin qu'il priât pour eux. Et pendant qu'il marchait, voici qu'il rencontra un
des grands personnages du royaume, lequel s'arrêta près d'eux quelque temps,
et l'heure du repas des frères arriva, et ils se dirent les uns aux autres : «Est-ce
que notre père veut nous faire mourir de faim?» C'était pendant l'été, et les
voyageurs qui sont allés à Constantinople nous ont dit qu'il y règne un vent vio-
lent.' Et mon père sut par l'esprit qui se trouvait en lui ce qu'ils avaient dans
leur pensée, et pendant qu'il marchait avec eux dans une rue, il vint à une porte,
l'ouvrit, entra et fit entrer les frères qui l'accompagnaient, disant : «Allons man-
ger.» Et lorsqu'ils furent entrés dans la maison, ils trouvèrent une table préparée
comme dans leur monastère, contenant tout ce dont ils avaient besoin préparé
comme d'habitude,2 et deux moines debout pour les servir, sachant le faire, tenant

i. Le texte copte ne parle pas de vent, mais de chaleur. Le texte arabe doit être ici corrompu. —
2. Mot-à-mot : ce dont ils avaient besoin selon leur pre'paration.
loading ...