Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 387
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0493
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
monuments, etc.

3 87

l_JUaJl [yJa-oj )ye£>:\ JU^JJ^ ^T*^ ^1? ^ ^ ^

Jl^U ^J^il c5 jJl <Ls^l ^rl;^ ^Lj Jc-i <JI 3! 1^1^

AUis£ 01 <J1 ^j-^j k»f^<s£ Jc^j 3I Ijj jl 1j>!j

OUI Ail A; jflrj^d» O^Sj 1 jU l^ssJ Lai] Jjbl jc=tU ^^1 à^li
u_^!l wJ^U 1 jl j^3^1Jj ^r^i AJaL»» ^r^"il 01^ Ast* c-^jll OI_j ^j^xS

^?)i1 Je A^-^^c-^ OUil ^sS U j-xïj ^sJJol 3^9 3I yb c5 jJI AàLx^J
J1 <jajyil -Xsej^ <jj^~L/ IjI LjjI aJ1 yb o^^ \f*iy*°

^ji ÂseJi ji i^jbjj ^r^* je gy5^ ^yjj xis xjis ^^/ài

Ail A^ O^Lli «-Uj iL-j ^r*^ AJI yiil^ ^Uol le Jtf

Et voici que tous les idolâtres d'Akhmim et de Baniout se réunirent et allèrent
vers Ansna se plaindre de mon père à l'émir le gouverneur, au sujet de leurs tem-
ples et de leurs idoles impures que (mon père) avait détruits. Il envoya quelqu'un
chercher mon père; et lorsque mon père approcha d'eux, il entra sous une vigne,
il implora Dieu de le garder et de le fortifier. Un ange de Dieu lui apparut et lui
dit : «Salut à toi, ne crains pas, et au lieu de parler à l'émir sur terre, je te porterai
sur mes ailes et tu lui parleras (du haut des airs).» Et lorsque le matin arriva,
ils parvinrent à Ansna; on le fit arrêter dans le camp près du tribunal et tous
les habitants d'Ansna se réunirent pour voir ce qui arriverait, car ils savaient
que c'était un homme saint et que le Seigneur était avec lui. Et voici que l'émir
lui adressa la parole avec orgueil et grossièreté, et sur le champ l'ange du Sei-
gneur enleva mon père au-dessus du camp à une distance d'où il pouvait parler
et se faire entendre. Et la foule s'écria, disant : «Il est unique, le Dieu de notre
père anba Schnoudi!» et longtemps après, on le fit descendre à terre peu à peu,
et les foules le portèrent sur leurs épaules et s'en allèrent avec lui vers l'église,
appelée Yéglise de l'eau. Tous accoururent, hommes, femmes, enfants, deman-
loading ...