Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 394
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0500
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
E. AMÉLINEAU.

aolj À^sGI ùj^î je ^ J>.1 \s^\ j« JILJLJ! lojb

CjJÙj 0.9 AsU »_^iâJl J^bu. tjl ^Jl \jj~àe>~ oUcij

Jlic, lyc^ JUs^ Aix^-j l^L^g jLJj j^^S F^iï ^ ^

Que les évêques, que personne parmi ceux qui sont revêtus des divers degrés
du sacerdoce1 ne fasse l'oblation et ne célèbre la messe ou n'enseigne le peuple,
s'il est présent, avant qu'on ne l'ait invité et qu'on ne lui ait tout d'abord demandé
permission, car le maître du ciel lui a donné cette (puissance), parce qu'il a une
grande sagesse. En outre on doit éternellement respecter les prêtres, ses fils.»

Plusieurs'gens vinrent trouver mon père, tout tristes du fait d'une cha-
melle venant de mettre bas son petit qui la suivait et qui dépérissait par suite
du manque de lait. Ils baisèrent la main de mon père et le prièrent en disant :
«Fais-nous miséricorde et bénis cette chamelle : nous voudrions qu'elle prît de
la force, car c'est d'elle que nous vivons.» Et sur le champ mon père la toucha
de sa robe en disant : «Je prie le Seigneur qu'il vous fasse croître, vous fasse
grandir et vous sauve.» Il prit le petit chameau, le mit au-dessous des mamelles
de sa mère, et dit : «Comme tu fa mis bas, nourris-le avec aisance.» Et elle le
nourrit en présence de ses maîtres qui prirent congé (de mon père) avec une

grande joie.

Il y avait sur la rive occidentale du fleuve une île qu'on appelait l'île du vent :2
elle contenait des vignes appartenant à des gens d'Akhmim. Les maîtres de cette

[. Mot-à-mot : et tous les grades de la prêtrise que personne ne fasse l'oblation. — 2. C'est l'île
de nAiteçHOT-; mais la traduction est fausse, l'île du vent serait haiithot.
loading ...