Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 396
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0502
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
3g6

E. AMÉL1NEAU.

j^iC i ^ IpÎj jJ Al JJ*j tef^J iJù^ ^j)J-) \j^s^

jAJj Î^«L J\ JJ J^ày ^ yk^j AcIjJI ïLsll 3 Uwj ^} *ij

p m >

>_s-X>-3 AH I-X>- 3^^* l^Ï? 3^ <Sj^>\ Asasjj 0^11

^v^r Jià-jl ^=rj <3 <-^LJ iajji ^ Jfej d$ A^r-U Ic^éj ju*J1

près de lui, s'étonnèrent de sa miséricorde et de sa magnanimité; ils lui dirent :
«Si tu donnes toujours, ils ne cesseront pas de demander.» — Et le saint dit :
«J'ai confiance que Dieu ne les laissera pas revenir ici une seconde fois,1 et ils
ne doivent point espérer de vivre jusqu'à la prochaine fête.»2 Et voici qu'ils
moururent ayant ce temps.

Une autre fois, un homme idolâtre et hypocrite inventa un mensonge contre
mon père : il se nommait Casius,3 et il insultait souvent Jésus le Messie. Mon
père l'en empêcha et lui dit : «Que ta langue soit attachée à l'index de tes doigts
de pied au fond de la Géhenne.» Et cet hypocrite mourut, et le saint nous dit
avec serment : ' «Je l'ai vu en enfer, la langue attachée à l'index de son pied, en
proie à des tourments qui font beaucoup souffrir, et on le châtie sans pitié.»

Une autre fois les Bega5 attaquèrent le côté du nord, pillèrent la ville d'Absai,
violèrent les habitants, allèrent du côté du Sahid et redescendirent dans le pays
d'Absai. Et voici que mon père alla vers eux à cause des prisonniers qu'ils avaient
faits; et lorsqu'il s'approcha d'eux, les premiers d'entre eux se jetèrent sur mon

i. Mot-à-mot : j'ai confiance en Dieu qu'ils ne reviendront pas. — 2. Mot-à-mot : et point à eux
d'espérance dans la vie durable et dans le temps prochain. — 3. C'est le même que le Gesios du texte
copte. — 4. Mot-à-mot : nous témoigna. — 5. Le texte copte portant les Blemmyes; on voit que
l'opinion de Quatremère sur l'identité des Blemmyes et des Bega (Bedja) est confirmée par ce passage.
loading ...