Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 400
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0506
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
4-00 E. AMELINEAU.

OK* 3 te\ çr.\j j—>-1 U _yb A^j eS jJl
UJI a)I JjU

^-Jl ^ ^.UU ^y^à ^pjl <jî ^W» ^j^i 1-^t> j^s^o j^» jJil

Àj^l" c!$Jl $3 (SjJl ij^Jl J^l Jb^JI IwXib 01

[j-Xs=^ aj-Xiblle UajJ l^fis^i a-U OJ^Ll; ^^\jjb| j^jli^Jj I^C^-sJ

tion et d'une grande vénération. Mon père le prit par la main et le fit monter à
l'ambon' où il récita (le psaume) d'une voix émue et sur un air émouvant. Nous
fûmes tous contents d'entendre sa douce voix, ses chants enchanteurs, (de voir)
son air vénérable et respectable, de la douceur de ses paroles. Le psaume qu'il ré-
cita est celui-ci : Combien c'est chose joyeuse lorsque les frères habitent ensemble
dans une amitié parfaite; et il dit aussi avec calme et tranquillité : Certes, Dieu
t'élèvera et mon âme bénira le Dieu du ciel; et aussi : Voici que des peuples
nombreux viendront de loin vers Dieu, des présents à la main; et d'autres
passages convenables à notre assemblée. Mais quelques frères murmurèrent et
dirent : «Notre père n'a donc trouvé personne parmi nous pour réciter les pro-
phéties à l'ambon, qu'il y a fait monter ce laïque?» Et mon père sut en esprit ce
qu'ils pensaient : il leur dévoila le secret, (il leur dit) que cet homme beau, d'une
belle figure, qui avait récité les prophéties d'une si belle récitation, était David
le prophète, le père du Messie selon la chair, qui avait désiré chanter dans notre
église et auquel le Seigneur l'avait accordé. Alors les frères se précipitèrent,

1. Le mot arabe ambil doit être une corruption du grec, cependant je n'en suis pas certain. Il s'agit
évidemment d'un lieu élevé.
loading ...