Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 403
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0509
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
MONUMENTS, ETC.

40 3

JlS ifrj je 3^1 3j> s**^ 1-^ 3 Jj^I Je jXls OU,

C^i^Ri -Xi be ^iiil 01 JlS 3I Ojj Ar^; j^stL^î9 3^

aIJ ol j 0& lij J1 aJLoj]^ p5 ^ aI^I 3I 01_j j^IS Uà

a__Jb jlé JJJ1 3 0t^ ^rb ybj ^-1 Je l^jU^ ^Jl Lo;1 ^-xâil

JLJ^ ^il <jJJ<3 iJ^w Lj'1 LajI ^ySJs Ac^oJ Aà^ Jjl cJ^5**

3I U i JUà jXJb ï;Jks^1 >U»1 C^Ull à jjb ^Jb U j^w J* ^ ^^yl aJ

I__i*! ajI Jj Lc^I ^Lc ^> AjU.U ^jû)! U1 C^LJ Ic^l 01 30I Jj

^"il a.U J)Lj:9 wXsJ^ JUjl^ L\9 aj^j ^Jb7 'i ^J^c *—c5T^

I__jjj) £i) dl) j x-l 0^ aJI j*H ^ 3U 31 L J jô) aJ Jls,

ta part. Que le Seigneur étende éternellement sa bénédiction sur toi et sur ton
monastère saint : qu'il contente ton cœur sur tes enfants dans ce monde et dans
l'autre.» Quelques jours après, il dit à mon père : «Tu as agi envers moi avec
miséricorde!» — Et mon père dit : «Le contentement est pour nous; maintenant
certes tu nous as fait honneur1 et tu as bien fait ce que tu as dit.» Et certes mon
père le fit accompagner et le fit arriver à sa demeure.

Une certaine nuit que le véridique marchait avec Jérémie le prophète, ils
passèrent près d'un frère qui dormait. C'était pendant la nuit. Le prophète
Jérémie pleura sur lui jusqu'à ce que la couverture fut mouillée par suite des
larmes du prophète. Et mon père frappa ce frère en disant : «Lève-toi; sais-
tu d'où viennent ces gouttes d'eau qui sont tombées sur toi?» — Et le frère
dit : «Non, mon père, mais je pensais que des gouttes de pluie tombaient du
ciel.»2 — Le véridique répondit et dit : «Le ciel n'a point envoyé de pluie;
mais c'est notre père Jérémie le prophète qui s'est tenu près de toi (et qui a
pleuré) afin que désormais tu ne lies pas ses prophéties en sommeillant : lève-
toi.» — Le frère reçut sa bénédiction et dit : «Pardonne-moi, je serai plus poli.»

[. Mot-à-mot : tu as daigné : expression vague qui est susceptible d'une infinité de nuances, selon
les circonstances. — 2. Mot-à-mot : que le ciel gouttait et pleuvait.

51*
loading ...