Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 409
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0515
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
MONUMENTS, ETC.

cÀ^ c^-J <xJ1 y\ ^ <x^1 3! Jl5j 3I X^ £i)

^___^fli ^il^JD ^^1 j^ht^- ^VTjis d-i^ A1s>-I ^j-o 3I ^^"il

«-^"il 1^1 k—^JI JUj ^il yLià Oal^ bsto (j-jbJ

Lâil IjU MjJ&j cSjJI ^-LJI 01 j)35L>

ûU. 01 à1)1 jjjfo jlL^ x*>1^ 3! 01
juLu LàL JUb "U^ àj^)1 <jX.y b^JL, ^^"il c^S^l*

3 <L_1J ^rl 3I LJ >Xf>j pJl 1 jjb 3 x**" Uys LîL. «xJb

Jod 3! ^-il x^ Jli 1^ ^^1 l/s^ ^rj^) x WH3^ pJl J

mait Daniel. Trois frères vinrent trouver mon père et se plaignirent de la con-
duite de ce frère. Mon père les apaisa par ses paroles et leur dit : «Je l'em-
pêcherai d'agir ainsi envers vous.» Et ils vinrent par trois fois. Mais Daniel était
proche de Dieu et de ses élus, aimant mon père, bien traité par lui; et lorsque
les frères parlèrent de lui à mon père, celui-ci l'envoya chercher pour tranquil-
liser leurs cœurs. Le frère vint avec modestie, baisa la main de mon père, le
salua ainsi que les frères. Le saint lui dit : «Daniel bien-aimé, apaise le cœur de
tes frères, car ils sont venus aujourd'hui me trouver trois fois et m'ont dit : «Nous
voulons nous réconcilier, afin qu'il nous traite avec bienveillance. Maintenant
prends courage en Dieu.» — Le frère répondit et dit : «Vive le Seigneur, ô père;
par ta prière, voici que la mort destinée à ces frères les attend déjà, et j'en aurai
aussi ma part.» Et les frères baisèrent la main de mon père et se repentirent. Mon
père les consola et les congédia en remerciant Dieu. Et il arriva en cette année
que les maladies épidémiques furent nombreuses que les trois frères moururent,
et comme Daniel marchait, un mur tomba sur lui, et il mourut le même jour
qu'eux. Et mon père nous témoigna (ceci) : «Ils se sont prosternés ensemble

52
loading ...