Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 422
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0528
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
422

E. AMÉLINEAU.

(ji^^s^ Lo^* <\j (j^ftjj "Zj/0- îwV.^j! «-"ijis Ipv*^ ^ j^-'j

/ M ^

^ o^'^-S" M <J1 J^d ^ ^

jlyU'ij IwXyvà]! ^ip^^ *—àJ^i -M^c5p>-1 (Jdy^

dévot qu'on appelle aussi le menuisier et qui pour se livrer à la prière s'est en-
fermé dans une demeure étroite de laquelle il parle aux visiteurs par une ou-
verture étroite. Il y avait un peu au nord les martyria1 d'abba Baba et d'abba
Ouoinim et d'autres (martyrs) sur le plateau du désert d'Absououm2 qui sont
Abakits, Amon, Mouses3 et d'autres martyrs du côté du nord, sur le plateau de
la ville d'Assiout, dont les corps purs sont enterrés sur le chemin.4 Et pendant
que mon père allait vers le nord et passait près du lieu où ils reposaient, voici
que ces martyrs sortirent à sa rencontre avec joie et lui dirent : «Que ton arri-
vée soit la bienvenue, ô ami de notre roi.» Il leur répondit en les saluant avec
dignité et leur dit : «Que votre vue soit la bienvenue, ô fils de l'Époux.» Puis
ils marchèrent avec lui et le suivirent pendant longtemps,5 le consolant avec
grande joie. Puis, comme il voulait aller vers le grand saint Johannes, il chan-
gea de route et fit un détour sur un autre chemin, afin de ne pas gêner les mar-
tyrs davantage. Puis, lorsqu'il arriva en face du tombeau des martyrs, ils sor-
tirent à sa rencontre, portant des habits magnifiques, l'appelant et lui disant :

i. Les Coptes élevèrent des tombeaux aux martyrs après la persécution de Dioclétien le long des
routes et près du village dont ils étaient originaires. Les Musulmans d'Egypte ont suivi cet usage, et
c'est l'origine des santons. — 2. L'autre manuscrit porte Nastoun : l'un et l'autre nom me sont égale-
ment inconnus. — 3. C'est-à-dire Moïse. — 4. Les noms de ces martyrs ne me sont pas connus
d'autre part. — 5. Mot-à-mot : jusqu'à un grand trajet.
loading ...