Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 428
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0534
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
428

E. AMÉLINEAU.

LJbi. Le l^li AcL^j *-\>>^J| AU] ^jJ (^5^^- c5

lc^-*a-o ^./j^=s.]| J^9 laiw (J^9jJJj ^l>-lo <jA/jls£ Jxi! ^bj lilALaai.

-i 3 i^t^C- LJl35>-j Asi"^)j AJ^Ll» Lî! ^^J-ViJj ^^Lo ^C- AJbo-j AJLJlL

p.»)! ^ j^LJ y^ ^r^j Jiï y«>-jj ^^rLc^l L^jI
cSJJl AJlC AjI

JI—a9 ^^^^ Aj Jj^X.^ ^JL JX-rsL. Jli^ ^\ IcO ^j&f J^i^j Cj]^

^90^ AiLJ ^J|^s *-r^ w^-^L A^-si? JU9jJJj ^1 A^j>-I^ ^5^Lj*J

le seul Dieu, et les douleurs qu'il a acceptées pour nous afin de nous sauver de
nos péchés. Il te punira bientôt.» Aussitôt Nestorios tomba du haut de son siège,
renversé, insensé au milieu de l'assemblée. Alors le saint anba Cyrille se leva,
baisa la tête du véridique, prit son (propre) manteau et le plaça sur les épaules du
saint anba Schnoudi, il le ceignit de sa ceinture, lui mit son bâton à la main et le
fit archimandrite. Et tous lui rendirent hommage et s'écrièrent d'une seule bouche:
«Il est digne, il est digne, il est digne, notre père l'archimandrite!» Et ils retour-
nèrent vers leurs maisons, et on exila Nestorios à Kom-esch-schakaf.1 Peu de temps
après le saint Cyrille mourut et à sa place on nomma son fils Dioscore. Et voici
que Nestorios fut malade à mourir : il envoya appeler mon père et dit : «Prends
mes biens et distribue-les pour moi.» — Et le saint lui dit : «Si tu confesses celui
qui est né de la Vierge sainte, tu obtiendras ce que tu désires.» Et Nestorios ne
voulut pas le confesser, et mon père le maudit, lui et ses biens. Aussitôt l'ange
du Seigneur le frappa, sa langue se gonfla, remplit sa bouche et il mourut. On
le mit en terre, mais la terre ne voulut point souffrir qu'on le déposât en elle.

I. L'autre manuscrit donne Tasklikha. Je ne connais aucun de ces deux noms. On sait cependant
que Nestorius fut exilé en Egypte : par conséquent ces lieux doivent être cherchés dans la Haute-Égypte.
loading ...