Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 457
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0563
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
monuments, etc.

__sl^ j^l? ^ J^b ^ ^ 3)

^_;J jL 3 dLilà i AJl wi^d Aji tikr*^ A$; Jû) j4jIS 3! yL

.^jU 3I cS-Xj Jusj Ji^wXs ^J^wxJL 3] aJ ^J%:>~
ju^TjjJl Ï0U0I 0k, 3U dA^J

s-- v Ç

j^jI »^ L jAJL! Jlij a!>-I ^ ^1*^ 3I aJl^ uij^s yL; l^o^j ^
3 (jixjLo! j^J.x>- c$3JI ^jyi y LlLsIl ^.jLj ^s^" <Sj^\

3I JlS lij jJi! J)j pJl y* ^ OUpI jAjo 3 ^ jci! dl) j 3jI
3?—<-^yi ciAÎj 3j ù^y Ajj| ^0 juxlLs fc_^jLa]1 A^^W) Ac*^>

une violente douleur jusqu'à ce qu'il souffrit beaucoup. Il ne put dormir ni rester
assis pendant plusieurs jours, si bien qu'il voulait se jeter dans le fleuve. Lorsque
le matin parut, on le prit de deux côtés, on l'amena vers nous au monastère;
mais mon père ne permit pas qu'on lui ouvrit la porte, disant : «Les ignorants
et les grossiers périront tous. Laissez-le, afin qu'il se corrige et ne soit plus in-
juste dorénavant.» Mais lorsque les frères virent ses grandes souffrances, ils
prièrent mon père en disant : «Fais-lui miséricorde, car il a confessé qu'il ne (te)
désobéirait plus pendant toute sa vie.» Alors mon père lui permit d'entrer; il
entra, baisa la main de mon père et dit : «Fais-moi miséricorde, car j'ai bien
souffert et ce que tu m'ordonneras, je le ferai de suite. Quant à la femme au sujet
de laquelle tu m'as écrit, il ne lui arrivera aucun mal.» Mon père eut pitié de
lui, pria pour lui et dit : «Je te prie, mon Seigneur, toi qui effaces tous les péchés
quand même ils sont nombreux comme les grains de sable, toi qui as mis tes
doigts dans les oreilles du sourd d'autrefois, et il a entendu : tu es le même au-
jourd'hui que de toute éternité, donne la guérison à cet homme.» Ayant dit ces
paroles, il le signa du signe de la croix : alors des vers de figuier sortirent de ses
loading ...