Amélineau, Emile  
Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction (Band 1): Monuments pour servir à l'histoire de l'Egypte chrétienne aux IVe et Ve siècles: textes et traduction — Paris, 1888

Seite: 459
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1888bd1/0565
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
monuments, etc.

s- *■

j>c^ ij) —^ ^}j$>^*î? (Jt*^ f^y^ ^ '-^y^- l^^i

<y^*j *Ax) diï ^ ^—% âj=Ol! ^\ ^Ju\)j ^^àà ù& U à^jij^

l_* <xl)1 jj-*^.? l?5"^* '"T^ ^j- ^ V^sedL»

j\j ^\ jc^ j\c\b (SJJ1 ji-jJûJl lS^5 ^ ^r°"' 3^ ^

la nuit. Et je vis une grande bénédiction de blé et une foule de saints debout
rangés sur trois rangs, étendant leurs mains en forme de croix comme pour
faire la prière. Alors moi, j'eus peur à cause de ma faiblesse et de mon désespoir,
car j'étais le dernier;1 j'entrai dans le sanctuaire près de mon père et des frères
prosternés sur leur visage et implorant le Seigneur. Alors je me rendis près de
mon père, je le fis se relever, je lui montrai ce qui avait eu lieu. 11 éprouva une
grande joie, se retourna vers les frères et les fit se relever, car mon père était
pitoyable; puis ils sortirent du sanctuaire, virent la bénédiction du Seigneur et
glorifièrent Dieu de toutes les grâces et faveurs qu'il leur avait accordées. Puis
je m'avançai vers mon père, je lui baisai les mains et la poitrine et je lui dis :
«Je désire que tu m'apprennes les noms de ces saints qui se tiennent près de ce
grand amas de blé.» Et personne n'avait vu ces saints, sinon Yusab l'écrivain,
car les autres frères ne faisaient pas attention à eux et ne regardaient que le blé
au milieu de la nef. Et mon père s'avança vers la porte du milieu,2 leur fit le

1. Visa était sans doute le plus près de la porte. On peut entendre aussi : car j'étais le dernier à
cause de ma faiblesse et de mon désespoir. — 2. C'est-à-dire la porte qui est au milieu de la cloison
qui sépare le sanctuaire de la nef.

58*
loading ...