Amélineau, Emile  
La geographie de l'Egypte à l'époque copte — Paris, 1893

Seite: viii
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1893/0013
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
vui LA GÉOGRAPHIE DE L'ÉGYPTE.

les noms d'autres villes; mais le plus souvent ils forment un
tout à part. J'ai réuni un assez grand nombre de ces scalœ que
j'ai utilisées pour ce travail. Tout d'abord celles de la Biblio-
thèque nationale, qui sont au nombre de sept. Sur ces sept ou-
vrages, quatre ont été connus de Champollion et, sans doute
aussi, de Quatremère : ce sont les nos 43, 44, 46 et 54,
la dernière étant citée sous le n° 17 du supplément fonds Saint-
Germain. Champollion les a citées à la fin de son ouvrage,
mais, par un phénomène bizarre, il les a citées en changeant
l'ordre des noms et en oubliant quelques-uns d'entre eux. Qua-
tremère les a connues, mais ne les a pas données in extenso à
la fin de son premier volume. Champollion et Quatremère ont
aussi cité une autre scala, publiée par le jésuite Kirchercet
homme d'assez grande instruction, mais de peu de moralité
scientifique, a gâté son œuvre en y insérant quelques noms de
son invention, en défigurant certains autres. Les grandes scalœ
que je publie en appendice se rapprochent beaucoup de celle
que Kircher avait entre les mains, et qui est le n° 53 de la
Bibliothèque nationale de Paris, laquelle lui vient de la col-
lection Peiresc; mais les plus développées contiennent certains
noms qu'on ne trouve pas dans Kircher. Ces grandes scalœ sont
au nombre de quatre qui appartiennent, deux à la Bibliothèque
nationale, une à la Bodkian library d'Oxford, et la quatrième
à lord Crawford, earl of Crawford and Balcarres, qui l'a mise à ma
disposition avec la plus grande affabilité et la plus affable géné-
rosité. Les deux premières portent les nos 5o et 53 des manu-
scrits coptes de la Bibliothèque nationale : elles se ressemblent
d'assez près l'une l'autre ; cependant il y a d'assez graves diver-
gences entre les deux, car la seconde contient certains noms qui

Kircher, Lingua tégyptiacà vestituta.
loading ...