Amélineau, Emile  
La geographie de l'Egypte à l'époque copte — Paris, 1893

Seite: xv
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1893/0020
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
PRÉFACE. xv

je puis tout aussi bien croire, et avec autant de raison, qu'elle
a été primitivement rédigée en copte, et que c'est du copte, non
de l'arabe, qu'elle a été traduite en éthiopien; Ce n'est pas ici
le lieu d'expliquer les raisons qui m'ont amené à cette con-
clusion; ce qu'il me faut dire, c'est que cette Chronique, qui au-
rait pu être d'une importance exceptionnelle pour l'histoire et
la géographie de l'Egypte, est, au fond, d'une importance mi-
nime pour l'une et pour l'autre ': pour l'histoire, parce qu'elle
est remplie des fables les plus grossières, qu'elle a été compilée
par un homme sans critique et qu'elle fourmille des contra-
dictions les plus grossières; pour la géographie, parce que la
foule des noms géographiques conservés dans cet ouvrage nous
est parvenue sous une forme tellement défigurée et éloignée de
la forme primitive qu'on ne peut les reconnaître et surtout les
identifier. Gomme conséquence pratique, lorsque le mot n'est
pas connu par ailleurs, qu'on ne peut le retrouver dans la
nomenclature actuelle des villes et villages de l'Egypte, quand
même on nous assure qu'il s'agit d'une ville importante, il faut
toujours garder à son égard les règles élémentaires de la pru-
dence scientifique et n'accepter ce mot- que sous bénéfice d'in-
ventaire. C'est ce que je me suis elforcé de faire pour ma part;
malgré les éloges prodigués à cette Chronique, elle n'est un
peu importante que pour certains faits particuliers, et encore
le récit en est-il plein d'un désordre inouï.

[I

La trouvaille des noms géographiques de l'Egypte n'était que
la première partie de ma lâche et de mon plan; il fallait en
outre, autant que possible. les identifier avec les noms encore
en usage aujourd'hui. Tout d abord, je dois dire qu'à ce point
loading ...