Amélineau, Emile  
La geographie de l'Egypte à l'époque copte — Paris, 1893

Seite: xvi
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1893/0021
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
xvr LA GÉOGRAPHIE DE L'EGYPTE.

de vue les scalœ coptes-arabes sont de la plus grande utilité,
car souvent elles nous donnent le nom en usage encore de nos
jours. Mais, outre ces documents, je me suis surtout servi de
deux ouvrages importants qui renferment tout ce que les au-
teurs ou géographes arabes ont recueilli sur la géographie de
l'Egypte : je veux parler de YEtat de l'Egypte, publié par S. de
Sacy, et du Recensement général de l'Egypte, fait en 188 h et
publié depuis par ordre du Khédive.

On sait qu'à la fin de sa Relation de l'Egypte par Abd-Allalif,
médecin de Bagdad, S. de Sacy a publié un Etat des provinces et
des villages de l'Egypte. Cet état avait été dressé en l'année 13 7 6,
sous le règne du sultan Mélik-al-aschraf Schaban; mais le ca-
dastre en avait été fait auparavant sous le règne du sultan Mé-
lik-al-Naser, en l'an'71b de l'hégire, c'est-à-dire en l'an 1315
de notre ère. Gomme il est facile de s'en convaincre par l'examen
de Y-Etat lui-même, c'est une publication très importante pour
la géographie de l'Egypte. On y trouve en effet chaque province
et chaque territoire de ce pays, avec une liste alphabétique des
villages qui devaient payer l'impôt annuel au sultan. La super-
ficie de chaque village y est donnée avec le nombre de feddans
attachés aux fonds des pensions, et le tribut annuel est évalué
en dinars. Pour publier col Etal, S. de Sacy s'était servi de trois
manuscrits arabes et d'un manuscrit turc de la Bibliothèque de
Vienne, contenant une liste alphabétique des villages de l'Egypte.
Il semblerait qu'avec le concours de ces divers manuscrits
l'œuvre ait dû être de tout point certaine et immuable; mais
S. de Sacy prend lui-même la peine d'expliquer, dans la petite
préface dont il a fait précéder cette publication, que, dans le
manuscrit arabe n° 693, de la Bibliothèque autrefois impériale,
maintenant nationale de Paris, la plupart des noms sont écrits
sans points diacritiques; que, dans le manuscrit d'Oxford du
loading ...