Amélineau, Emile  
La geographie de l'Egypte à l'époque copte — Paris, 1893

Seite: xxii
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1893/0027
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
xxu LA GÉOGRAPHIE DE L'EGYPTE.

par xxrxpxffi. Ces exemples prouvent donc que déjà à celle
époque, environ le \me siècle, les lettres .x et <s s'échangeaient
l'une pour l'autre, c'est-à-dire que le dj se durcissait. Donc j'ai
pu prendre cette règle comme point de départ de mes identifi-
cations, sauf à reconnaître les exceptions quand elles se présen-
taient. Pour les autres lettres, il y avait certainement différentes
prononciations, sur lesquelles je me suis étendu dans la Lettre
mentionnée, et dont j'ai dû tenir compte. Quand j'ai eu ainsi
établi le mot, j'ai cherché dans Y Etat des villes et provinces de
l'Egypte, et je me suis rendu à l'évidence quand le mot s'y
trouvait.

Il faut faire à ce sujet certaines remarques pour l'emploi de
l'arlicle dans les noms de lieux et sur la manière dont cet article
a été rendu en arabe. Règle générale, un nom de lieu peut
toujours prendre l'article en copte : il n'y a que très peu d'excep-
tions, et encore suis-je persuadé qu'il devait y en avoir moins
dans la langue populaire. Or, dans les transcriptions arabes,
on a le plus souvent conservé cet article sous la forme copte
v pour ri, et à pour -\- ou tg; on l'a encore traduit en arabe
et rendu par Jl, et quelquefois on a laissé subsister l'article
copte, en même temps que l'article arabe, comme cela s'est pro-
duit aussi, en sens inverse, pour les mots arabes transcrits en
copte; enfin on a quelquefois supprimé l'article. Ces quatre cas
ont dû être présents à mon esprit, avant d'établir l'identification,
quand je n'avais pas le secours des scalœ. De même, certains
mots coptes ont été entièrement traduits en arabe, comme
-}-ceN+, par exemple. Les scalœ présentent ce cas un nombre
de fois relativement assez grand.

Cependant, malgré le secours que m'apportaient ces obser-
vations, bien souvent, trop souvent même, il m'était impossible
d'identifier le nom copte avec le nom arabe, grâce au seul se-
loading ...