Amélineau, Emile  
La geographie de l'Egypte à l'époque copte — Paris, 1893

Seite: xxxii
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1893/0037
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
xxxii LA GÉOGRAPHIE DE L'ÉGYPTE.

est très riche, en terre limoneuse quand on est pauvre. Il devait
en être de même autrefois. Le manque de propreté, je peux
même dire la saleté remarquable de ces villages, qualifiés du
nom de villes par les Grecs, devait exister autrefois comme au-
jourd'hui. Dans ces maisons, les animaux demeurent le plus
souvent pêle-mêle avec les hommes, et il est fort heureux que
le climat d'Egypte soit un des plus salubres du monde. 11 n'est
pas étonnant que les Grecs qui n'habitaient pas de plus belles
villes aient donné le nom de zsôXis aux villages d'Egypte; mais
nous ne pouvons le leur conserver qu'avec cette observation
préalable. Quant aux: auteurs arabes, il est moins surprenant
encore que ces nomades, sortant d'un pays pauvre, où il n'y
avait guère de villes, où tous, ou à peu près, vivaient sous la
tente, tombant dans un pays d'une merveilleuse fertilité et
d'une richesse incomparable, aient été émerveillés et qu'en
voyant Alexandrie, par exemple, 'Amr ait écrit la letlre adressée
au khalife 'Omar. Pour les auteurs de cette race, quand ils
voient un village avec un bazar, un bain public et une mosquée,
c'est le comble de la splendeur. Il en faut quelque peu rabattre.
Ce qu'il y avait de vraiment admirable en Egypte, c'étaient sans
contredit les monuments publics du culte qui font encore notre
admiration; c'étaient, en outre, les palais privés des souverains,
les palais d'Alexandrie, quoiqu'ils ne dussent guère ressembler
à ce que nous nommons palais; c'était enfin l'admirable organi-
sation politique du pays : ce n'était pas telle ville, ni même les
villes en général. Il faut donc éviter de se laisser séduire par la
magie des mots, et donner aux villes de l'Egypte l'aspect de ce
que nous comprenons, quand nous appliquons ce mol, à un
centre de population. La civilisation humaine a fait bien des
progrès depuis l'époque où je dois confiner cet ouvrage : ce
serait donner une idée complètement fausse de l'Egypte, que
loading ...