Amélineau, Emile  
La geographie de l'Egypte à l'époque copte — Paris, 1893

Seite: 10
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/amelineau1893/0053
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
10 LA GEOGRAPHIE DE L'EGYPTE.

11 est situé entre Banâ et Samannoud, plus près encore de la
première que de la seconde, sur la rive gauche de la branche de
Damielte. Il en est fait mention dans l'Etat des villes et provinces
de l'Egypte, sans que la contenance ou la redevance soient indi-
quées W; 2° Abousîr, dans le district de Bedreschîn et la moudirieh
de Gizeh, non loin de Sàqqarah qui est un peu plus-au sud; ce
petit village comprend î,848 habitants'2' : c'est de ce village qu'il
est question dans le récit de la conquête de l'Egypte par Cambyse.
11 était sans doute plus important autrefois qu'aujourd'hui et il fut
le centre d'un culte local d'Osiris. 11 est cité dans Y Etal de l'Egypte
sous le nom d'Abousîr-el-Sidr, pour une contenance de a,5go fed-
dans et une redevance de 8,5oo dinars 3" Abousîr-el-Molaq,
dans le district de Zaouyet, province de Benisouef, avec une popu-
lation de i,886 habitants plus 511 Bédouins Ce village est
situé au confluent de deux canaux dont l'un va rejoindre le Bahr-
Youssouf et l'autre descend du Nil. Ce village faisait autrefois partie
du district de Bousch, et c'est lui qui portait le nom de Bousîr-
Kouridis. 11 est en effet impossible de situer ce village dans la pro-
vince d'Ëscbmouneiu, car il est placé par les dénombrements dans
la province de Behnésa. Or cette province a aujourd'hui disparu
des Etats de l'Egypte pour faire place à la moudirieh de Benisouef.
Aboulféda n'a donc pas tort d'admettre deux Abousîr, qu'il place
l'un dans le Fayoum, et l'autre dans le canton de Bousch : Quatre-
mère s'est trompé en confondant ces deux villages en un seul ^ :
Aboulféda se trompe seulement lorsqu'il place, comme ïbn Haukal,
Abousîr-Kouridis dans le Fayoum; mais il ne se trompe pas de
beaucoup, car ce village était situé à l'entrée du Fayoum, et il est
très compréhensible qu'Aboulféda l'ait placé dans cette province. 11
en est fait mention dans l'État de l'Egypte pour une contenance qui

(,) De Sacy, op. cit., p. G3i et 63G.
(3) Recensement général de l'Egypte,
t. II, part. p. aô, et part, ai'., p. I*.
(1) De Sacy, op. cil., p. 671.

(,) Recensement général de l'Egypte,
t. II, part, fr., p. 90, et part, ar., p. i«.

ts> Qualremère, Mém. hist. et gc'ogr.
sur l'Egypte, l.I, p. 110-112.
loading ...